L’Ecole Centrale Casablanca et Maghreb Steel érigent les fondements de l’école de demain..

0
2867
DR

L’Ecole Centrale Casablanca et le sidérurgiste Maghreb Steel ont annoncé, à Casablanca, leur partenariat dans le cadre d’un programme universitaire, qui sera dispensé par l’Ecole Centrale Casablanca, dans le but de former les ingénieurs de demain.
Les deux entités ont présenté ce partenariat, qui s’inscrit dans une vision d’accompagnement de la transition industrielle que connaît le Royaume, incluant une plus grande ouverture sur le continent africain, suivant la voie des grandes orientations nationales, à la lumière de la conduite éclairée de SM le Roi Mohamed IV.
Dans le cadre du besoin de restructuration que connaît l’entreprise, le besoin de formation de profils capables d’accompagner cette transition, est imminent. C’est dans ce contexte, que l’Ecole Centrale Casablanca a mis en place ce programme afin de rapprocher l’entreprise de l’étudiant et vice versa.
« Ce programme intervient dans le cadre le Plan d’Accélération Industriel, pour lequel le Maroc s’est engagé avec l’objectif de créer 10000 ingénieurs à terme. Ce partenariat vise à accompagner cette volonté, en formant des ingénieurs généralistes. Cette nouvelle compétence est plus à même de cerner les spécificités d’une entreprise qui évolue et d’un environnement incertain. L’école, telle que nous la concevons aujourd’hui, est entrain de devenir obsolète et sera rapidement dépassée d’ici quelques années, d’où le besoin imminent de former des profils d’ingénieurs polyvalents comme il n ‘en existe pas encore en Afrique. », indique la Directrice de l’Ecole Centrale Casablanca, Ghita Lahlou.
Le choix de Magreeb Steel comme partenaire n’a pas été fortuit, puisque cette entreprise représente l’exemple même d’une renaissance par le biais d’une profonde restructuration, ce qui en fait un modèle sur le plan national mais aussi internationale.
Le Directeur Général de Maghreb Steel, Amar Drissi, explique l’origine de ce partenariat : « Maghreb Steel s’est engagée il y a 3 ans dans une logique de restructuration de son management et a adopté un plan de transformation radical. De ce fait, l’exigence de formation s’est révélée forte, ainsi que le besoin en profils hautement qualifiés. Nous nous sommes également engagés dans une démarche de recherche, étant donné que l’entreprise et entrain de se développer, ce qui crée un besoin de réponses sur un certain nombre de problématiques que connaît le monde industriel aujourd’hui. Aussi, nous avons placé toutes nos parties prenantes au cœur de cette restructuration, parmi lesquelles, les institutions de formations et de recherche dont l’Ecole Centrale fait partie. C’est ainsi que ce partenariat est né. »
Philippe Dufourcq, le Directeur des Programmes de l’Ecole a exposé de manière plus détaillée la dimension cognitive de cette formation à travers le concept scientifique de « complexité » faisant appel à la notion d’écosystèmes : « Par le passé, nous produisions des systèmes détachables où toutes les pièces étaient démontables, mais aujourd’hui, un changement s’opère dans le monde, et cette vision est entrain de disparaître au profit d’interactions et de liens complexes. Les systèmes urbains africains, étant des modèles émergents, sont particulièrement exposés à cette « complexité » d’où le besoin de créer des modèles mathématiques permettant de cerner cette volatilité. Notre formation se positionne également sur d’autres problématiques que connaît notre monde actuel, à savoir l’énergie, et le transfert d’information. »
Le partenariat avec Maghreb Steel sera axé autour de deux types de formations, à savoir : « Inter-Générations » et le « Partenariat Chaire », comme l’a indiqué le Directeur des Partenariats, Omar Layachi, précisant que l’Ecole Centrale Casablanca est la seule institution au Maroc, à proposer une offre répondant à des besoins aussi ciblés.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY