Aéronautique : accord historique pour un écosystème aéronautique de Boeing au Maroc

0
522

Le Maroc et Boeing viennent de signer un accord historique pour la création d’un écosystème aéronautique de Boeing. L’événement au eu lieu aujourd’hui au Palais royal de Tanger, avec la présence de Sa Majesté le Roi Mohamed VI. Un coup de grand maitre que vient de réaliser le ministère de tutelle sous la houlette de Moulay Hadil Elalamy qui a signé l’accord avec le président de Boeing «Commercial Airplanes» Raymond L. Conner.
Ledit accord stipule la création d’un écosystème autour de Boeing avec des fournisseurs locaux. Ce projet permettra au Maroc d’améliorer son positionnement dans la chaine d’approvisionnement aéronautique mondiale. Le projet permettra la création de 8.700 nouveaux emplois spécialisés et favorisera l’implantation de 120 fournisseurs de Boeing au Maroc. A terme, ce projet devrait contribuer à augmenter les exportations du Maroc dans le domaine aéronautique d’environ un milliard de dollars.
Pourquoi Boeing a enfin décidé de s’implanter au Maroc via ce projet d’envergure, sachant que le géant américain est un opérateur exigeant ? La réponse nous vient de la bouche de Raymond L. Corner : « nous avons pu déjà constater de nos propres yeux les opportunités uniques offertes par le Maroc aux sous-traitants de l’aéronautique pour réduire leurs coûts tout en produisant des produits aéronautiques de grande qualité ».
Pour sa part, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique dans son allocution devant sa Majesté le Roi Mohamed VI a déclaré que le « le secteur a été multiplié par 6 en 10 ans et compte aujourd’hui 121 acteurs (…) Le royaume, qui se place au 15e rang en termes d’investissements aéronautiques, a pu intégrer un cercle très fermé de pays opérant dans ce secteur ». Et d’ajouter à propos du nouvel écosystème qui verra le jour, « l’écosystème locomotive Boeing sera à l’aéronautique, ce que les écosystèmes locomotives Renault et PSA ont été à l’automobile, un véritable accélérateur […]. Après avoir choisi le Maroc à travers son association avec RAM et Safran en 2001, pour créer l’usine MATIS, Boeing opte de nouveau pour le royaume, et franchit une nouvelle étape, dix fois plus importante, en construisant son écosystème ».
On peut dire, désormais que le secteur aéronautique est prêt à décoller pour de bon !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE