L’aéronautique marocain prend de l’altitude à Seattle

0
611
L’aéronautique marocain prend de l’altitude à Seattle

airbus_0Une délégation marocaine présidée par le ministre de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique Moulay Hafid Elalamy prend part, les 14 et 15 avril à Seattle, aux rencontres d’affaires « Aerospace & Defense Suppliers Summit ». Cet événement, qui regroupera environ 800 entreprises de l’industrie aéronautique nord-américaine et mondiale de 40 pays, verra la participation de représentants de l’Agence marocaine de développement des investissements (AMDI), le Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial (GIMAS), le Centre marocain de promotion des exportations (CPME, Maroc Export). Des représentants des écosystèmes aéronautiques au Maroc seront également présents.

Menée par Maroc Export en collaboration avec le Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial (GIMAS), la délégation marocaine aura l’occasion de participera à plusieurs activités. Le ministre de l’Industrie ainsi que Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du GIMAS, animeront ainsi une conférence le 15 avril pour la présentation du marché de l’aéronautique marocain. Ils saisiront l’occasion pour «mettre en avant les potentialités, les réalisations et les projections de développement de l’industrie aéronautique nationale», précise un communiqué de Maroc Export.

Plusieurs entreprises du secteur aéronautique ont récemment atterri à Midparc. Une première usine du français Thalès y verra bientôt le jour, non loin des futurs sites de Stelia Aerospace, Latécoère, ou encore l’américain Hexcelle. Bombardier, fleuron canadien de l’industrie ferroviaire et aéronautique, dispose également d’une usine à Nouaceur. A l’horizon 2020, le Maroc prévoit la création de 23.000 nouveaux emplois avec à la clé un chiffre d’affaires de l’ordre de 16 milliards de dirhams. Le taux d’intégration locale devrait quant à lui être porté à 35% dans les cinq prochaines années. L’entrée de 100 nouveaux acteurs est envisagée.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY