Khalid Mechbal : « 3M Maroc va prendre une dimension régionale »

0
1054
KHALID MICHBAL
KHALID MICHBAL, Directeur Régional 3M Maroc

 

 

KHALID MICHBAL
KHALID MICHBAL, Directeur Régional 3M Maroc

ENTRETIEN. Le groupe 3M est présent au Maroc depuis 1995 à travers sa filiale 3M Maroc. L’entreprise offre aux industriels une gamme variée de solutions qui correspondent à différents risques.

IDM : Parlez-nous un peu du groupe 3M ?

Khalid Mechbal : 3M est une société américaine qui a été créée en 1902 au Minnesota. Elle opérait au début dans le secteur minier, d’où son nom Minnesota Minning & Manufacturing (3M). Avec le temps, grâce à une politique axée principalement autour de l’innovation (R&D) et les acquisitions, 3M a élargi son activité et a commencé à toucher différents métiers, à savoir la santé, l’industrie, l’énergie et électronique, la Sécurité ainsi que des produits pour le grand public. Dans chaque métier, 3M est connu pour un ou plusieurs de ces produits phares comme exemple le célèbre ruban adhésif « Scotch », une marque 3M devenue au fil des ans une référence en la matière, ou le Post-it qui fut le résultat d’une idée brillante d’un des ingénieurs lors d’une mission de développement d’un papier adhésif spécifique. Aujourd’hui, tout le monde emploie le «Post-it», ces papiers notes collants qu’on peut utiliser au quotidien. Les exemples sont nombreux. En chiffres, 3M est une société présente dans plus de 200 pays, employant près 60.000 personnes, qui travaillent dans plus de 27 divisions (70.000 produits), si on exclut les récentes cessions d’activité faites ces deux dernières années. Le groupe a réalisé dans le monde un chiffre d’affaire de 31 milliards de dollars en 2015

Comment 3M se présente au Maroc ?

Le groupe 3M est présent au Maroc depuis 1996 à travers sa filiale 3M Maroc, couvrant différents secteurs d’activité. Nous avons en cours de ces années accompagné plusieurs grands groupes et institutions marocaines sur d’importants projets que ce soit au niveau de la signalisation routière, ou sur le marché des télécoms où nous avons été un partenaire de Maroc télécom pour le déploiement de son réseau cuivre… De par les atouts stratégique que présente le Maroc en terme d’attractivité pour les investisseurs étrangers, cette expertise accumulée nous a permis d’avoir la confiance du groupe qui a décidé de nous déléguer la gestion du Maghreb, Afrique de l’Ouest et centrale. On procédera dans les mois qui viennent à la création d’une nouvelle entité 3M Francophone Africa avec son propre centre de distribution basé à Tanger Med. Il s’agit d’une étape qui marquera l’histoire de 3M Maroc car nous prenons une dimension régionale plus importante et nous nous donnons les moyens d’apporter un service de meilleure qualité à une clientèle diversifiée de plus en plus exigeante dans un environnement économique de plus en plus concurrentiel et en constante dynamique. L’une des divisions avec laquelle 3M est présente en force dans cette région, c’est la division de sécurité et protection individuelle où nous sommes les partenaires privilégiés de plusieurs grands groupes locaux et internationaux.

Quels types de solutions offre 3M aux industriels ?

L’industrie de manière générale qu’elle soit pharmaceutique, aéronautique, minière, agroindustrielle… présente des risques et dangers pour les individus et l’environnement. Ce qui nécessite des mesures de protection collective, mais aussi et surtout individuelle pour les employés. Les risques peuvent être à plusieurs niveaux à commencer par les risques respiratoires, auditives, oculaires, chutes… Dans les domaines sur cités, 3M est pratiquement un pionnier et leader dans son domaine. Nous proposons à notre clientèle une gamme variée de solutions qui correspondent à différents risques. Nos produits vont des masques respiratoires antiparticules et poussières, aux masques anti-gaz jusqu’aux appareils spécifiques de ventilation assistée et d’adduction d’air. Une large gamme variée de protection auditive répondant à différentes contraintes professionnelles (bouchons jetable et réutilisables, casques anti-bruit et gamme anti-bruit communicante). Un éventail de choix pour les lunettes de protection servant différents métiers (Automobile, Aéronautique, Minier, Câblage, Chimie et parachimie…), mais également la protection du corps avec une gamme de combinaisons jetables allant du basic au plus sophistiqué. 3M est aussi une référence dans le domaine avec une large gamme de bande rétro réfléchissante qui a pour but d’augmenter la visibilité nocturne des employés afin de réduire les accidents dans les milieux de travails due à un manque de visibilité.

En matière de sécurité, l’innovation est un facteur de compétitivité. Parlez-nous de votre approche innovation au sein de 3M ?

3M est l’une des sociétés les plus innovatrices du monde. Nous avons à titre d’exemple un indicateur de performance interne qui mesure les ventes des nouveaux produits. L’objectif est d’avoir 35% de nos ventes réalisées avec des produits récemment lancés. Une compagnie leader est obligée de constamment innover pour rester au top. Il s’agit d’une culture chez 3M. Pour la division PSD, de grands efforts sont constamment déployés pour mieux protéger les individus travaillant dans le milieu industriel, en offrant des produits qui combinent entre une protection maximale et un confort optimal. Le confort est aussi un élément décisif pour que l’employé travaille dans de bonnes conditions et continue à être productif tout en portant par exemple son masque. 3M est également entrain de pousser les recherches vers beaucoup plus de solutions orientées prévention en plus de la protection, comment aider ses clients à augmenter leur efficience et productivité tout en protégeant leurs employés.

La sécurité, c’est aussi et surtout la prévention. Quelles sont les actions que vous entreprenez afin de sensibiliser les industriels sur ce point précis ?

Pour comprendre notre business modèle, nous faisons rarement des ventes directes. À part les contrats que nous avons avec certains clients internationaux qui souhaitent collaborer en direct, nous travaillons avec un réseau de distributeurs. Ainsi, nous nous assurons que nous avons le bon partenaire au Maroc ou dans les autres pays que nous couvrons. Le distributeur doit être un spécialiste dans le métier des EPI, professionnel dans sa démarche et jouant le rôle de relais entre nous et nos clients. Car il est évident qu’aujourd’hui, toute personne peut ouvrir un magasin et commencer à vendre des articles diverses dont les EPI, sans qu’elle soit nécessairement en mesure d’apporter le conseil requis aux clients. Le distributeur joue généralement le rôle de négociant répondant à des demandes d’offres et cherchant les produits là où il a le plus de marge. Mais notre démarche à nous qu’on exige à nos partenaires, c’est de s’inscrire dans une approche participative basée sur la compréhension du besoin réel des utilisateurs et de leur apporter le conseil nécessaire tout en recommandant les bonnes références. Nous nous assurons aussi que le contact reste établi avec notre clientèle finale à travers une force de vente qualifiée et professionnelle. Au Maroc, nous avons des responsables commerciaux par groupe de métier, ces derniers animent des séminaires professionnels, ils font des formations et des séances de sensibilisations aux personnels sur les risques présents dans leur milieu et leur montrent l’intérêt du port des EPI, c’est en effet un besoin essentiel chez les groupes qui ont le souci d’une bonne application de leur standard HSE et d’une adhésion de leur personnel. Ces commerciaux assistent également notre clientèle en amont, en les accompagnant dans leur mission d’évaluation de risque et  à faire une cartographie de leurs sites, afin de préconiser le bon EPI à la bonne place.

Quels sont les défis que vous rencontrez dans ce métier ?

Il est certain que l’application des normes et standard HSE est très strict dans les pays européens et américains, plus qu’elle ne l’est dans les pays africains. Cependant il est à noter qu’elle est beaucoup plus respectée dans les pays du Maghreb qu’en Afrique subsaharienne. Nous sommes de plus en plus agréablement surpris par l’adhésion des sociétés locales à ces normes, les groupes internationaux également qui viennent avec leurs propres chartes et codes de conduites. Ils accordent ainsi une importance capitale à cet aspect en mettant à disposition de leur structure les moyens nécessaires pour l’implémentation d’un service HSE proprement dit. En revanche, nous assistons aussi à une concurrence des produits asiatiques et certains produits européens qui peuvent être normés dans certains cas, mais qui ne répondent pas au minimum de qualité requis pour une protection de l’employé. La tendance des réductions des coûts fait qu’aujourd’hui les acheteurs deviennent de plus en plus tolérants envers la qualité des produits. Nous faisons face actuellement dans certains cas à de la concurrence déloyale dans certains marchés où quelques opérateurs ont des pratiques peu éthiques auxquels nous ne pouvons pas adhérer.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE