Visite guidée au Centre d’études nucléaires de la Maamoura ‘CENM’

0
1458
Après le démarrage de Renault au Maroc en 2012, l’arrivée d’un deuxième méga-projet automobile au Royaume…

Visite guidée au Centre d’études nucléaires de la Maamoura ‘CENM’
Selon Dr. MARFAK Taib, DRH et responsable de la communication, le Centre d’Etudes nucléaires de la Mâamora a été mis en service depuis janvier 2003.
Les études ont commencé en 1995 et la construction du Centre a pris 36 mois à partir de 1999.
Le Centre s’étale sur 25 hectares avec une superficie construite de 22 000 m².
Sur le plan ressources humaines, l’effectif du CNESTEN s’élève à 260 personnes dont plus du tiers sont des chercheurs, des docteurs, des ingénieurs, des techniciens qui sont formés sur place sur l’une des applications des techniques nucléaires.
L’objectif futur du Centre est d’émerger au niveau national et international en tant que centre d’expertise, de formation et de recherche dans le domaine des technologies nucléaires.
Le Centre est ouvert sur les universités, les opérateurs socio-économiques et à la coopération internationale, a-t-il noté.
Dans le domaine industriel, le CNESTEN
travaille avec la Confédération marocaine des essais non destructifs (COMEND), organisme qui reconnait le CNESTEN en tant que centre certificateur.
Le centre a développé, également, des moyens de mesure et d’instrumentation nucléaires qui utilisent la radioactivité comme outil de contrôle qualité et des process industriels.
Le CNESTEN dispose, aussi, d’une quinzaine de conventions avec les universités, les centres de recherche ainsi que les entreprises publiques et privées.
Ces conventions portent sur la recherche, le co-encadrement, les services utilisant l’outil nucléaire et la formation professionnelle dans les domaines de la sécurité, la radioprotection et les contrôles non destructifs.
En relation avec les universités, le CNESTEN est impliqué dans des masters et a mis en place des unités mixtes de recherche sur plusieurs thématiques tel que la nutrition, la gestion des déchets radioactifs, la biologie moléculaires et autres.

Related Post

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY