MOHAMED LASRY,Un visionnaire piqué de vert

0
339

Cet ingénieur reconverti en entrepreneur mise sur les énergies renouvelables pour contribuer au développement de l’industrie nationale tout en respectant l’environnement. Portrait d’un homme qui a trouvé sa voie dès ses premiers pas.

Sous ses airs de doux rêveur, Mohamed Lasry est en réalité un businessman, doublé d’un visionnaire. Un mélange de culture scientifique et de goût de l’entreprise, comme on en voit encore rarement au Maroc. De Casablanca, où il est né, à l’Institut polytechnique de Toulouse, où il a obtenu son doctorat dans le domaine des semiconducteurs en passant par son expérience chez la filiale Maroc de Thomson jusqu’à la zone industrielle de Nouaceur (Sapino) où il a implanté sa société, son itinéraire n’a pourtant rien de linéaire. Cleanergy, la startup qu’il a fondée en 2008, offre aujourd’hui une multitude de solutions en matière de photovoltaïque. L’idée de Mohamed Lasry était surprenante. Produire des panneaux solaires. Un défi fou. Pourtant, cet homme à la fois pragmatique et utopique, y croyait dur comme fer. Alors que tout le monde tentait de l’en dissuader, il décide de foncer afin d’exploiter un filon neuf : la production de l’énergie solaire. Il s’agit de remplacer dans l’industrie nationale l’énergie d’origine fossile par une énergie renouvelable qui respecte l’environnement. Il y va, est-il convaincu, de « l’avenir de notre civilisation ». Peu de gens misaient au début sur son affaire car, disaient certains, il y a un marché d’occasion important. D’autres évoquaient des droits de douanes exorbitants ou encore la concurrence asiatique. « Tout le monde me disait à l’époque que c’était une mauvaise idée. Qu’il fallait que j’y renonce et que ça n’allait pas marcher ». « Je ne partageais pas cet avis car j’avais foi en l’avenir et je croyais comme je crois toujours en mon projet », nous lance-t-il. Pourquoi ce créneau ? La réponse semble couler de source. Car, comme le dit si bien Mohamed Lasry, le Maroc possède d’énormes potentialités pouvant favoriser le développement des énergies renouvelables : « Nous sommes sur la ceinture solaire avec un rayonnement maximum. Il fait chaud et donc cela permet de récupérer cette chaleur et la transformer. Nous avons beaucoup de sites avec des vents forts alors que nous n’avons pas encore évalué le potentiel en offshore. Nous pouvons utiliser beaucoup de végétaux frais pour la biomasse ou la méthanisation comme il y a des algues naturelles capables d’être utilisées pour les biocarburants… Franchement, avec tout ce potentiel, on ne peut qu’y croire ». Si son projet était ambitieux, il partait d’une idée novatrice. Car il ne s’agissait pas seulement de fabriquer des panneaux solaires, mais de créer un opérateur de proximité qui maitrise les technologies liées à ce secteur afin d’apporter à ses clients toutes les solutions possibles en photovoltaïque. Pari tenu, car sa société Cleanergy a réussi à mettre en avant son savoir-faire et sa technicité. Les solutions qu’elle développe au- jourd’hui sont diverses, mais surtout personnalisable. Cleanergy propose, en effet, toute sorte de l’électrification qu’il s’agisse d’une maison ou d’un village. Cette entreprise pro- pose également l’installation du système de backup solaire plus silencieux et rapide, la conception de système de pompage de l’eau pour les puits, la mise en place d’au- toconsommation pour les industriel ou encore l’installation d’éclairage publique alliant photovoltaïque et technologie LED. Ce n’est pas tout puisque les équipes de Mohamed Lasry ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin car actuellement ils réfléchissent avec des partenaires au dessalement de l’eau avec une solution économique. Pourtant, il y a quelques années rien ne le prédestinait à créer une entreprise spécialiste dans l’énergie de demain. Après des études en Microélectronique, il intègre au Maroc une filiale de Thomson, une entreprise qui a connu un essor extraordinaire avec le développement de ST Microelectronic. « J’ai eu la chance de contribuer avec de très bonnes équipes à la construction d’une usine avec des lignes de fabrication très modernes à Bouskoura à proximité de Casablanca », se souvient-il. Puis, il contribue directement à l’essor du Maroc en rejoignant MEDZ filiale de CDG où il s’est occupé de l’Offshoring. Avant de participer au lancement de MASCIR qui malgré la nouveauté et l’originalité a pu se maintenir. Un projet qu’aujourd’hui Mohamed Lasry se dit fier d’y avoir contribué. Un parcours atypique qui lui a permis de rencontrer et de travailler avec des personnes de grands talents aussi bien à l’international qu’au Maroc. Des expériences aussi enrichissantes les unes que les autres qui lui ont ouvert la voie vers la création de Cleanergy. « Il y a plusieurs éléments qui m’ont poussé à m’y investir totalement dont la première était de mettre mon savoir-faire, mes connaissances et ma vaste expérience au service de l’industrie nationale. Surtout que j’avais un atout de taille : mon fils qui alors finissait ses études d’ingénieur et avait une fibre technique et une bonne maitrise du photovoltaïque. Ce qui permettait à Cleanergy d’être techniquement pilotée par un jeune bien formé sur les technologies actuelles et à venir », nous confie M. Lasry. En plus d’être visionnaire, Mohamed Lasry est un optimiste qui croit en l’avenir. Son rêve c’est de pouvoir participer à créer une nouvelle économie au Maroc basée sur le savoir et à forte valeur ajoutée et à renforcer la production nationale tout en respectant l’environnement. Il s’agit, dit-il, d’un « devoir envers notre pays et nos enfants ».

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY