Wafaâ Chagar, l’audit comme passion

0
1006

Fondatrice de Vigicert, l’un des trois organismes accrédités par le COFRAC (Comité français d’accréditation) en dehors de l’Hexagone, Wafaâ Chagar, a fait de son métier d’auditrice une passion qui la conduit naturellement vers le succès.

Ingénieur de formation, Wa- faâ Chagar accumule plus de vingt ans d’expérience dans le domaine de la qualité et des systèmes de management. Responsable d’audit (ISO 9001, ISO 14001, ISO27001….) et formatrice des auditeurs internationaux (IRCA), elle a conduit plus de 200 audits de certification d’organisations aussi bien au Maroc qu’à l’international. Le monde des chiffres, des statistiques, des tableaux et des graphiques la passionne. Car depuis son enfance, Wafaâ Chagar voue un véritable culte aux sciences (Physiques, Chimie et Mathématiques) ; ce qui la prédestinait à une carrière d’ingénieur. Après un bac en maths, elle entame les classes prépa afin d’accéder aux écoles d’ingénieurs. Son parcours exemplaire a débuté en 1996 lorsqu’elle mène avec brio le projet de certification d’une filiale d’une multinationale, leader dans son domaine d’activité. Puis, elle a dirigé les départements qualité de plusieurs sociétés avant de devenir la directrice certification d’un organisme international jusqu’à 2004. Cette année-là, Wafaâ Chagar décide de voler de ses propres ailes. Elle crée Vigicert (Ex-Elan Certification Formation), une entreprise qui se veut d’apporter aux organisations marocaines des services en formation et en évaluation des systèmes de management en propre ou en collaboration avec un organisme international. «Ma culture professionnelle acquise à travers mon statut de salariée puis de partenaire de plusieurs multinationales m’a donné l’envie de créer un brand marocain mais avec un rayonnement à l’international», confie-t-elle. Fort de l’expérience de sa fondatrice, Vigicert est devenu aujourd’hui l’un des trois organismes accrédités par le COFRAC (Comité français d’accréditation) en dehors de l’Hexagone. En 2009, elle fonde avec cinq autres organismes l’Association des Certificateurs du Maroc (ACM) dont elle a assuré la fonction de vice-présidente avant d’en devenir la présidente depuis 2011. Elle est également présidente de la commission nationale de la certification et membre du conseil supérieur de la normalisation, de la certification et de l’accréditation(CSNCA) présidé par le chef du gouvernement. Pour Wa- faâ Chagar, être une femme ne peut en aucun cas constituer un obstacle pour avancer dans la vie professionnelle. Car, dit-elle, la réussite est une recette qui nécessite quatre ingrédients : La compétence, la volonté, la persévérance et la passion…

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY