Parc Industriel de Jorf Lasfar

0
1314
Parc Industriel de Jorf Lasfar

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Situé à seulement 5 min du Port de Jorf Lasfar et 1h30 de Casablanca, le parc industriel de Jorf Lasfar, aménagé par MEDZ, s’étale sur une superficie de 500 ha. Accueillant toutes les activités industrielles, il est notamment dimensionné pour abriter les secteurs de la chimie-parachimie, la métallurgie et les énergies.

Un emplacement idéal et une connectivité optimale                               Le Parc industriel de Jorf Lasfar jouit d’un emplacement idéal, à proximité des 3 portsmultifonctionnels de Jorf Lasfar (plus grand port minéralier et conventionnel d’Afrique à moinsde 3 km du site), de Casablanca (plus grand port du Maroc, à 130 km du site) et de Safi (à 120 km du site). Il bénéficie également d’une liaison ferroviaire performante, à travers la gare fret, sur le site du parc, et la gare d’El Jadida, à 19 km. Par ailleurs, les aéroports internationaux de Casablanca et de Marrakech sont à respectivement 1h30 et 2h30 du site. Le parc profite également d’une connexion optimale vers toutes les régions du Maroc, à
travers les axes autoroutiers Casablanca-El Jadida et El Jadida-Safi, à seulement 30 minutes, avec une prochaine connexion directe depuis Jorf Lasfar au même axe autoroutier.
Une communauté industrielle dynamique
Par ailleurs, le parc peut se prévaloir d’un écosystème industriel en pleine expansion, El Jadida étant le 2ème pôle industriel du pays. Celle-ci dispose en effet :
• De 2 zones industrielles, dont l’une fait partie des plus grandes d’Afrique.
• D’une main d’oeuvre qualifiée et disponible, à un coût de moins de 50 % par rapport au sud de l’Europe.
• D’une population active de près de 700 000 personnes.
Parmi les autres atouts dont bénéficie le parc, des ressources et richesses naturelles à portée de main :
• Un réseau de pipe-lines de 235 km linéaires.
• La 1ère production d’électricité au Maroc située à Jorf Lasfar (JLEC).
• Une réserve de 5 milliard de tonnes de gypse.
• 300 km de côtes.

Une offre de valeur diversifiée et de qualité
En 2010, MEDZ a ouvert, sur sa 1ère tranche de 250 hectares, son nouvel eldorado des
industries de 1ère catégorie, qui regroupe une zone industrielle composée de grands lots,une zone PME-PMI, une zone à prédominance High Tech, des zones logistique et tertiaire et des équipements publics de proximité.
L’offre de valeur mise en place se compose de :
• Lots de terrains industriels viabilisés, allant de 5 000 m² à 2 ha, en vente ou en location.
• Une offre en Maîtrise d’Ouvrage Déléguée (MOD).
• Des plateaux bureaux ainsi que des terrains pour commerces et services.
Suite au succès de la commercialisation de la 1ère tranche, la commercialisation de la 2ème tranche, d’une surface de 100 ha, est aujourd’hui lancée. Elle comprend un îlot réservé à la PME/TPE avec une offre de terrains à partir de 1 200 m².

Une offre de formation adaptée
Une palette complète de formations techniques et supérieures est dispensée à travers :
• Un centre de formation spécialisé « Operational skills center OCP », dans le secteur chimie & parachimie, localisé dans le parc.
• Un programme d’aide à la formation continue, mis en place en partenariat avec l’Etat Marocain (OFPPT, etc.).
• Plusieurs établissements de formation professionnelle.

Une offre de service variée
Le Parc industriel de Jorf Lasfar offre aux investisseurs une gamme diversifiée de services : formation adaptée aux besoins, guichet unique administratif regroupant les services clé de l’Etat et facilitant les démarches aux investisseurs (bureau de douane, antenne du CRI
ANAPEC et CNSS) banque, bureau de poste, assurance, restauration d’entreprises, hygiène
et santé, etc.
Par ailleurs, le parc sera géré par une filiale de MEDZ, qui assurera de nombreux services : sécurité, collecte des déchets, parkings, entretien des espaces verts, éclairages publics, etc.

Des incitations à l’investissement
Enfin, parmi les avantages offerts aux investisseurs désireux de s’implanter à Jorf Lasfar, figurent une panoplie d’incitatifs (au niveau des impôts, taxes…) et des réductions liées aux droits d’importation de certaines activités industrielles.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE