L’Université Polytechnique de Floride : Mise sur le Maroc

0
875
L’Université Polytechnique de Floride : Mise sur le Maroc

 

florideimage

Les dirigeants de l’Université Polytechnique de Floride comptent sur les similitudes économiques entre la Floride et le Maroc pour établir des bases solides sur la recherche scientifique. Chose qui s’inscrit dans une collaboration durable entre le Royaume et l’Etat américain.

 L’Université Polytechnique de Floride, spécialisée dans les sciences modernes et les sciences technologiques, est une structure académique jeune et dynamique aussi bien dans la formation des ingénieurs que dans la recherche scientifique. L’ambition de l’Université est d’œuvrer pour créer des cadres professionnels réunissant des Américains et des Marocains dans la perspective de mettre en œuvre des partenariats dans divers domaines, tels que l’éducation et la recherche scientifique, soit au niveau de l’agriculture, de la santé, du phosphate ou encore les smart cites. « Quand on parle du Maroc, il faut bien noter que c’est un pays émergent qui est bien positionné dans l’économie de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA). En tant qu’académicien et businessman,       je crois fermement que le Maroc a beaucoup progressé sous le règne du Roi Mohammed VI. Cela a permis, bien entendu dans un environnement favorable, de développer les relations bilatérales et promouvoir l’échange culturel et économique avec le Maroc », nous livre Dr Ghazi Darkazzali, Président de l’Université Polytechnique de Floride.

Agriculture et phosphates en locomotives

Pour Dr Darkazzali, l’économie de la Floride et celle du Maroc ont beaucoup de similitudes, notamment dans les domaines de l’agriculture et des phosphates. « Ces similitudes nous poussent actuellement à travailler d’arrache-pied pour mettre en place une plateforme d’échange scientifique afin d‘améliorer les partenariats au niveau des recherches scientifiques, en permettant à nos étudiants, professeurs et nos chercheurs scientifiques de collaborer avec leur homologues marocains», ambitionne Dr. Darkazzali. L’Université est aujourd’hui en discussion avec ses partenaires afin d’organiser une visite officielle au Maroc en décembre prochain. Ses dirigeants profiteront de ce voyage pour inviter leurs partenaires marocains à découvrir les grandes réalisations et les projets potentiels communs. « Nos similitudes en matière d’agriculture, de phosphate et de tourisme, vont certainement nous permettre d’établir des bases solides sur la recherche scientifique pour une collaboration durable entre le Royaume du Maroc et la Floride », conclut le Président de l’Université.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE