Technopark célèbre son 15e anniversaire

0
1243

Moroccan Information Technopark Company, la société gestionnaire du Technopark à célébré le 15e anniversaire du Technopark Casablanca, incubateur de jeunes entreprises marocaines où se rejoignent les industries culturelles aux technologies de l’information et la communication passant par la Green tech.

e Technopark Casablanca vient d’éteindre sa 15e bougie lors de sa 8e édition du technoftour, avec la présence de plus de 200 chefs d’entreprises du Technopark et de Moulay Hafid Elalamy Ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Selon Omar Balafrej Directeur du Moroccan Information technopark Company (MTIC) société gestionnaire du Technopark « On a commencé en 2001 par le premier Technopark de Casablanca qui représentait le premier incubateur d’entreprises marocaines, il a pu accueillir au long de ses 15 ans d’existence pas moins de 900 Start-up, et le Technopark de Casablanca a vu naitre deux autres à Rabat et Tanger, ce qui explique le succès que connait ce genre de structure ». Le Technopark couvre essentiellement 3 secteurs : La Green Tech, l’industrie culturelle, et les technologies de l’information et la communication. Ce qui différencie Technopark des autres zones offshores tel que le Casanearshore ou le Technopolis, c’est que ces dernières proposent de grands espaces a un coût plus élevé que celui du Technopark, dans la mesure où ces zones sont plutôt dédiées aux grandes entreprises, alors que le Technopark peut héberger les petites entreprises oeuvrant dans le domaine de l’Offshoring afin de mettre les bases de
leur business avant de s’adresser aux deux autres structures.
Ceci dit le Technopark n’est pas un concurrent des autres zones mais il est plutôt présent pour incuber les nouvelles entreprises qui bénéficient d’un prix approvisionnant les 50 DH pour le mètre carré, et ceci pour les 18 premiers mois de loyer. Ainsi, elles ont une mise à disposition des salles de réunions et de conférences, ce qui les encourage à se concentrer sur leur business. Ceci dit, les startups ont pu réaliser un chiffre d’affaires de 800 Millions de DH par 2000 jeunes employés d’une moyenne d’âge de 30 ans. Le Technopark connait une présence de quelques PME qui selon Omar Balafrej payent plus que les startups. Ce Reliquat permet de subventionner les petites entreprises qui viennent de s’installer. Mais, les avantages dont bénéficient ces entreprises sont plusieurs tels que la communication sur tous les supports du Technopark ainsi que les formations organisées par cette dernière qui ne compte pas s’arrêter là, selon Omar Balafrej. Pour lui, la priorité est de faire profiter d’autres villes du concept Technopark et surtout Marrakech et d’Agadir qui regroupent énormément de startups oeuvrant dans les NTIC. Mais, « il faudra que la Wilayas trouvent les espaces adéquats pour qu’on puisse reproduire le même succès du Technopark Casablanca », affirme-t-il.

SHARE
Previous article
Next articleLes projets de l’Oriental by MEDZ
Hicham RAHIOUI est le fondateur du premier magazine papier dédié à l'industrie, l’économie et les technologies et aussi l’initiateur du portail

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY