Le Maroc à fond sur la sécurite

0
714

 

Le gouvernement a entrepris une série de mesures afin de sensibiliser les entreprises à l’importance d’une gestion intégrée des aspects de la sécurité, de l’hygiène et de la santé.

Le Maroc est résolument engagé dans une véritable politique de prévention des risques professionnels dont la mise en œuvre implique tous les acteurs et qui s’inspire des directives et des normes internationales, a maintes fois expliqué Abdeslam Seddiki, ministre de l’Emploi et des Affaires sociales. La promotion de la santé et de la sécurité au travail est l’un des axes du programme gouvernemental et représente un objectif stratégique pour le ministère de l’Emploi et des Affaires sociales. Dans ce cadre, le Maroc a ratifié la convention n° 187 destinée à promouvoir la santé et la sécurité au travail et a entamé la mise à niveau de son cadre normatif pour qu’il soit conforme aux dispositions de cette convention. Un projet de loi sur la santé et la sécurité au travail dans les deux secteurs public et privé a été élaboré ainsi que de nouveaux textes d’application du code du travail sont récemment entrés en vigueur, outre un nouvel arrêté fixant la liste des tableaux des maladies professionnelles. Cet arrêté élargit la liste des ma- ladies professionnelles à d’autres maladies et en révise la nomenclature, afin de la rendre conforme aux prescriptions du Bureau International du Travail. Dans la perspective du renforcement de l’effectivité du droit à la santé et à la sécurité au travail, des services de santé et de sécurité au travail ont été institutionnalisés dernièrement au niveau des neuf directions régionales de l’Emploi dans le cadre du nouvel organigramme du ministère de l’emploi. Le Maroc a déjà institutionnalisé le dialogue social sur la santé et la sécurité au travail, par le biais d’un organe bipartite, à savoir le comité d’hygiène et de sécurité dont la mission principale est l’évaluation des risques professionnels au sein de l’entreprise, d’une part et grâce au conseil tripartite de la médecine du travail et de la prévention des risques professionnels, d’autre part. Actuelle- ment, le débat d’aujourd’hui vise à sensibiliser les entreprises à l’importance d’une gestion intégrée des aspects de la sécurité, de l’hygiène et de la santé, comme outils de promotion de leur compétitivité et d’attirer l’attention des partenaires de l’entreprise, notamment l’administration, sur l’importance d’un cadre juridique complet et sur la nécessité d’une facilitation de l’environnement en vue de soutenir l’offre de travail décent dans les entreprises.

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY