L’usine TE Connectivity de Tanger opérationnelle

0
502

Le spécialiste mondial américain de solutions de connectivité, TE Connectivity a inauguré mardi 20 janvier dans la zone franche de Tanger sa première usine en Afrique. Un projet en deux étapes dont la première va nécessiter 40 millions de dirhams d’investissement et générer quelques 400 emplois.

TE Connectivity, leader mondial du câblage, a officiellement ouvert sa première usine dans la Zone Franche de Tanger, et aussi sa première en Afrique. Cette nouvelle usine qui n’est que la première phase du projet lancé par TE Connectivity au Maroc a nécessité un investissement de 40 millions de dirhams et devrait générer 400 nouveaux emplois. Le site construit sur une superficie de 2 100 m2 est centré sur les ensembles câblés spéciaux et sera consacré au câblage et à la fabrication des produits pour application automobile notamment les camions detransport, les bus et les camionnettes.« Actuellement nous avons une main d’œuvre 100% marocaine comptant entre 120 et 130 personnes qui travaillent dans l’usine. Des centaines d’autres seront embauchés prochainement », a déclaré John Pryce, le vice-président et Directeur général Automotive EMEA. La deuxième phase du projet prévoit un nouveau site de production sur 6000 m2. L’usine dont les travaux n’ont pas encore débutés, devrait « être prête dans moins d’un an », précise John Pryce. Il devrait nécessiter un investissement de 30 millions de dollars soit près de 300 millions de dirhams et générer plus de 200 emplois. « Pour la deuxième phase nous allons nous concentrer sur les activités englobant le moulage, la fabrication et la maintenance d’outillage pour répondre aux besoins de nos clients c’est à dire les sociétés dans l’industrie automobile déjà installées au Maroc ou des sociétés à l’étranger », explique le responsable de TE Connectivity. « Ce projet va contribuer à atteindre nos objectifs de 500 000 emplois » explique pour sa part nous allons enclencher l’opération de substitution des importations. Aujourd’hui c’est environs 300 millions d’euros de connecteurs que nous importons. La deuxième phase va donc permettre d’absorber ce déficit en matière de connecteurs », estime pour sa part Latifa Echihabi, la secrétaire générale du ministère de l’Industrie et du Commerce. TE Connectivity a réalisé un chiffre d’affaires de 14 milliards de dollars en 2010, et dispose 90 sites de productions 21 centres de recherches à tra- vers 150 pays dans le monde.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE