Usine de Soft Group Le textile de A à Z

0
2555

Usine de Soft Group Le textile de A à Z
L’industrie textile n’a pas de secret pour la famille Kabbaj. Elle y opère depuis déjà quatre générations.
Le coup d’envoi est donné, tenez-vous bien, en 1918.
C’est l’année de la création par Haj M’hamed Kabbaj de la maison mère pour l’exportation de tissus et produits d’artisanat vers le Sénégal et le Mali.
20 ans après, c’est au tour de son fils Abdellatif Kabbaj de démarrer «l’importation de Lyon de tissus, avant qu’ils ne soient coupés et confectionnés en foulards par son épouse, assistée par son fils Mohamed, qui à l’âge de cinq ans apprenait déjà l’art de plier les foulards», rappelle-t-on auprès du Soft Group.
La transformation de Soft d’une société commerciale à une société industrielle s’est poursuivie.
Au fil des années, Soft Group a diversifié ses activités jusqu’à pouvoir exercer tous les métiers de l’industrie textile.
La société compte actuellement plus de 25 métiers à son actif, dont la texturation, la filature, la confection, le tissage, la teinture, le tricotage ou encore l’impression.
90% de l’activité de ce groupe familial est concentré dans un seul site, précisément dans une usine, pas comme les autres, située dans le quartier industriel de Sidi Bernoussi.
Cette usine se démarque par une caractéristique dont très peu d’entités marocaines peuvent s’en targuer.
Elle est l’une des rares usines intégrées du Royaume.
Et c’est là où réside la force de frappe de Soft Group.
Cette usine concentre toute la chaîne de production dans le secteur du textile, à travers plusieurs filiales du groupe, depuis la texturation jusqu’au produit fini.
La gamme de produits aussi riche que variée qui sort de cette usine de 200.000 m² en dit long : fil acrylique et laine, polyester texturé ou fantaisie continue et discontinue, tissus d’habillement, châles en soie naturelle, foulards, robes-tricots, habits traditionnels modernisés.
Ce complexe industriel de Soft Group compte 3.000 salariés.
Le personnel d’encadrement représente 5%, dont une vingtaine d’ingénieurs jouant le rôle de conseillers internes.
Leur mission est d’accompagner le développement administratif et organisationnel du groupe.
«Soft dispose aussi de ses propres designers, installés dans la même usine, qui s’ingénient à trouver les dernières tendances en termes de tissus, qualité, matières…», fait savoir Abdellatif Kabbaj, directeur général de Soft Group.
Ces créatifs font d’ailleurs les beaux jours de certaines marques internationales. «Nous concevons et développons de nouveaux modèles et nous les proposons à de grandes enseignes américaines et européennes de prêt-à-porter», précise Abdellatif Kabbaj.
Ce choix de l’intégration verticale, et dans le même lieu, explique, en partie, la capacité de ce groupe à faire face à la concurrence étrangère très rude, notamment de la part des Chinois et des Indiens.
C’est également ce qui explique sa réussite, que ce soit sur le marché local ou international.
«Soft Group est l’un des premiers groupes textiles au Maroc et le 1er groupe textile marocain à avoir reçu la certification ISO9001 ainsi que le 1er trophée d’or à l’exportation», lance non sans fierté son jeune directeur général.
En outre, l’entreprise de la famille Kabbaj est présente en force à l’international.

Ses principaux marchés cibles sont :

l’Allemagne, l’Algérie, l’Arabie saoudite, Dubaï, les États-Unis, l’Égypte, l’Espagne, la France, l’Indonésie, l’Italie, la Libye, le Portugal, le Royaume-Uni, Singapour… l’Afrique subsaharienne est servie à partir de sa plateforme installée depuis 1996 à Dubaï.
Ses produits sont ainsi revendus, entre autres, au Sénégal, au Cameroun, au Nigéria et en Côte d’Ivoire.

Et ce n’est pas tout.

Le groupe n’arrête pas d’investir pour rester au diapason des standards internationaux dans le domaine du textile.
Son dernier investissement, réalisé entre 2012 et 2014, se chiffre à 150 millions de dirhams dans les activités de la teinture, le tissage, l’impression et la confection.
«Notre plus ancienne machine date de 2004».
Pour le financement de son investissement, le groupe recourt à l’autofinancement.
«Nos bénéfices sont généralement injectés dans nos entreprises», précise notre interlocuteur.

La distribution aussi

Certains produits fabriqués par cette usine intégrée sont commercialisés par des chaînes de distribution développées par Soft Group.
Diamantine en est la plus connue.
Fondée en 2002, elle est spécialisée dans le prêt-à-porter traditionnel modernisé destiné aux femmes, hommes et enfants.
10 ans après sa création, elle a été primée première marque marocaine de Commerce & Distribution dans le cadre de la quatrième édition des Morocco Awards, organisée par l’OMPIC et le ministère du Commerce et de l’Industrie.
Diamantine dispose actuellement de 64 magasins, dont 12 à l’international.

Objectif 2014 :

boucler l’année avec un réseau de 100 points de vente.
Simtis est également un réseau de distribution de Soft Group.
Sa spécialité, la commercialisation de châles, carrés et tissus à travers 40 magasins de gros répartis sur l’ensemble du Royaume.
À l’étranger, Simtis opère également dans l’habillement traditionnel marocain pour homme et femme, via une quinzaine de magasins en Algérie, aux UAE (Dubaï), en Libye, en Arabie saoudite et en Turquie.
sur l’ensemble du Royaume. À l’étranger, Simtis opère également dans l’habillement traditionnel marocain pour homme et femme, via une quinzaine de magasins en Algérie, aux UAE (Dubaï), en Libye, en Arabie saoudite et en Turquie.

REDOUAN CHAKIR

NO COMMENTS

LEAVE A REPLY