Agadir se dote d’une cité de l’innovation

0
661

Sur une superficie de près de 5000 mètres carrés, la cité va héberger des centres de recherches et de développement, des plateformes technologiques, un incubateur, et une pépinière pour accueillir des startups innovantes. Sa mise en œuvre nécessitera un investissement de 45 millions de Dirhams.

Après les villes de Fès et Marrakech, c’est au tour de la ville d’Agadir de se doter d’une cité de l’innovation. L’université Ibn Zohr d’Agadir a obtenu le vert pour transformer son ancien bâtiment, (auparavant l’école nationale des sciences appliquées) pour un nouvel espace consacré à la connexion de la recherche et le développement aux secteurs de l’industrie, du développement durable et de l’innovation. Pour un investissement de 45 millions de Dirhams, la future cité de l’innovation va s’étaler sur une superficie totale de près de 5000 mètres carrés. Elle va accueillir des laboratoires de recherches technologiques, des espaces dédiés au savoir, sous toutes ses formes. Un incubateur sera dédié à l’accompagnement et à la création des jeunes entreprises, et une pépinière qui rassemblera les entreprises et les des startups innovantes complètent l’ensemble.

Une des missions principales de la future cité sera la valorisation de la recherche et la contribution au développement durable dans la ville. Selon la présidence de l’université Ibn Zohr (UIZ), il s’agit d’aider à la valorisation de la recherche scientifique auprès des entreprises et de favoriser le transfert de technologie. «La cité de l’innovation fonctionnera en tant que structure de veille, de préventions et de recherches de solutions innovantes aux problématiques liées aux objectifs du développement durable» lit-on dans un communiqué de l’université.L’initiative de doter la ville d’Agadir d’une cité d’innovation s’inscrit dans le sillage du plan d’accélération industrielle dans la région. En effet, le projet jouera un rôle pivot dans l’objectif de faire de la Région Souss Massa un territoire compétitif, générateur d’emplois et attentif au développement industriel. Par ailleurs, cette initiative s’inscrit également dans la stratégie nationale de l’innovation mise en place par le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, et le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique. Il est à rappeler que ce partenariat entre dans le cadre du contrat d’investissement signé devant le roi Mohammed VI fin janvier dernier, et prévoit de faire de la ville un pôle industriel important au Maroc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here