Agriculture : la production céréalière du Maroc chutera de 68,4%

981

La production céréalière du Maroc en 2022 devrait s’établir à 3,3 millions de tonnes en moyenne, soit une baisse de 68,4 % par rapport à 2021, selon les données récentes de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La production céréalière globale du Maroc a chuté d’une année à une autre, passant de 10,5 millions de tonnes en 2021 à 3,3 millions de tonnes en 2022, en dessous de la moyenne quinquennale de 7,9 %, selon la FAO. Comme dans d’autres pays d’Afrique du Nord, la culture céréalière au Maroc dépend principalement des précipitations, ce qui la rend particulièrement vulnérable aux intempéries, explique le rapport de la FAO. Cette chute est due aux conditions météorologiques défavorables au début de la campagne agricole de cette année.

Le volume cumulé des précipitations entre novembre 2021 et février 2022 était d’environ la moitié de la moyenne dans le pays, ce qui a entraîné des conditions de sécheresse généralisées. Alors que le pays a connu des précipitations abondantes en mars et avril, il était trop tard pour sauver ou améliorer la croissance des cultures, car les cultures céréalières avaient déjà atteint le stade de remplissage des grains.

La sécheresse prolongée a fait chuter la production de blé du Maroc de plus de 55 % en dessous de la moyenne quinquennale et de plus de 65% de moins que la production positive de 2021, note la FAO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here