Animation synthèse de la 24ème édition de l’Université Citoyenne Janvier – Mars 2021

0
240

Dans le cadre du lancement de la 24 ème édition du cycle des séminaires de l’Université Citoyenne, organisée par la Fondation HEM, 9 séminaires en ligne ont eu lieu du 23 janvier au 20 mars dernier sur la plateforme Teams Live Events.

Animés par des experts et des professeurs de renom, l’accès à ces webinaires était ouvert à tout le monde sans aucune condition au préalable.

Les thématiques de ces 9 séminaires se sont articulées autour de sujets liés à la conjoncture socio-économique et politique actuelle.

Des sujets d’actualité qui suscitent l’intérêt de tous.

La Présidente de la Commission Permanente de l’Éducation-Formation pour tous et accessibilité, Nadia Bernoussi a ouvert le bal de ce cycle le 23 janvier par un séminaire en ligne  sous le thème «La constitution : 10 ans après ».Afin de mettre tout le monde au même niveau d’information, la présidente a fait un tour d’horizon concernant le contexte actuel des événements. Notamment, les élections législatives à venir, l’état d’urgence sanitaire, l’attente des résultats de la commission nationale pour un nouveau modèle de développement,…, la question de l’intégrité territoriale, avant d’aborder la question de la constitution. Pour elle, il est peut-être temps de revoir les dispositions de la constitution. Selon elle, « à force de tendre vers un consensus entre les différents courants politiques, le souffle universaliste de la constitution au départ a été altéré par des dispositions qui le neutralisent, notamment, par la supériorité des conventions internationales sur le droit interne ».

S’en tenant aux dates, les auditeurs de l’Université Citoyens ont assisté en grand nombre au séminaire en ligne axé sur «La Médecine Alternative », animé par le Médecin spécialiste des thérapies naturelles, Odile Myriam Ouachée. Selon ses mots, «Il n’y a pas de médecine alternative ! Il y a une médecine conventionnelle et une médecine allopathique (non-conventionnelle). Il n’y a pas d’alternative, mais une globalité….Le but de chaque pratique est d’avoir une médecine entière, globale qui réponde à des êtres humains également dans les globalités profondes de leur entité ».

Monsieur Abdelali Benamour, président fondateur de HEM, ex-président du conseil de la concurrence, a braqué les projecteurs de son intervention sur le thème «Conseil de la concurrence : Dans les coulisses d’une institution ».Cet événement a été pour lui, l’occasion de rappeler les débuts houleux de la mise en place du conseil de la concurrence, les difficultés à progresser face aux lobbies et le rôle stimulateur qu’a joué la presse dans les débuts de la mise en place de ce conseil.Pour lui «aucune autorité nationale, qu’elle soit publique ou privée, ne peut agir à l’encontre des décisions du conseil de la concurrence».

Le Professeur-Chercheur et Responsable du pôle Communication de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement, Abdellah Tourabi est également intervenu dans le cadre de cette nouvelle édition de l’UC sur la théma­tique « Le rôle des médias dans la sensibilisation en temps de pandémie ». Cette rencontre lui a permis de pointer du doigt le paradoxe qui existait entre les medias marocains et la covid-19, ceci, en tant quejournaliste chroniqueur et en tant qu’observateur de la vie publique et des medias marocains, soulignant dans le même temps, l’impact de la covid sur les médias et sur la couverture médiatique marocaine.

La question d’éducation est une question récurrente quand on parle de développement économique ou de croissance d’une nation. Dans ce sens, le Directeur des Etudes Economiques à la CDG,Youssef Saadani, a tout au long de son intervention insisté sur le fait qu’il existe une relation entre « éducation et développement économique ». Selon lui, « nous gagnerons beaucoup à explorer le modèle des pays asiatiques ». Pour lui, quand on parle de développement économique et d’éducation, s’il y a une région dans le monde ou cette rencontre s’est réalisée en un temps record, d’une manière miraculeuse, c’est bien l’Asie.

« L’entreprenariat chez les jeunes », tel a été le thème du séminaire animé le 20 février dernier par Leila Mamou, Présidente de l’Association INJAZ Al Maghrib. Pour elle « l’entrepreneuriat, c’est vraiment le sujet clé vers lequel la jeunesse doit se tourner pour la relève du Maroc ».

La crise sanitaire que nous vivons aujourd’hui peut être perçue comme une formidable opportunité au lieu d’une calamité. C’est la raison pour laquelle l’économiste, enseignant-chercheur, NajibAkesbi, a sans cesse, au cours de son intervention portant sur le thème « Economie Marocaine : Au-delà de la relance, le développement … », insisté sur le fait qu’il était temps de repenser l’équilibre macroéconomique, de confirmer et conforter la politique d’import-substitution de préférence nationale, et de renégocier les accords de libre-échange avec tous les partenaires du Royaume. Selon lui, « cette crise a fait tomber des tabous et donc par une interprétation optimiste, on pourrait voir les prémices pour l’évolution d’un changement majeur ».

Toujours dans le cadre des cycles de séminaires de l’Université Citoyenne, Madame Asmae Lamrabet, Médecin Biologiste, essayiste et féministe musulmane Marocaine, a eu l’opportunité d’animer le premier séminaire du mois de mars sous le thème « Valeurs Universelles et Référentiel Religieux». Pour elle, « les droits fondamentaux, les libertés fondamentales, la dignité de la femme, ses droits, l’égalité, le respect de l’autre,… sont absolument nécessaires et ont toujours existés sous une forme ou une autre dans toutes les religions et autres civilisations ».

En tout point de vue, «la révolution numérique a bouleversé tout sur son passage. Celui qui contrôlera le numérique contrôlera le monde», avance le professeur Rachid Guerraoui,qui a articulé son intervention autour de l’intelligence artificielle, la crypto-monnaie (le bitcoin), les algorithmes, les réseaux, les machines,…, tout ceci, dans le cadre du séminaire portant sur le thème «Intelligence artificiel et Bitcoin, comprendre les algorithmes qui nous gouvernent »,présenté avec brio le samedi 20 mars dernier, concluant ainsi de fort belle manière cette énième édition assez spéciale organisée sous un format inédit.

Une édition 2021 qui a cartonné en ligne !
Les 9 séminaires de l’Université Citoyenne 2021 ont connu un réel succès et compté la participation de près de 1 000 auditeurs de différentes nationalités, connectés par séminaire ! Un record pour cette édition spéciale 100% en ligne !

Il est à rappeler que l’Université Citoyenne® est cycle de séminaires gratuits, certifiant et ouvert à tous de Janvier à Mars de l’année.
L’Université Citoyenne®, un concept unique au Maroc proposé par la Fondation HEM.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here