Digital Nation – Le développement de la 5G, des Data centers et du cloud est une necessité stratégique pour la Maroc

0
562
Digital Nation Africa

ETUDE- La transformation du Maroc en une “Digital Nation” est tributaire de la mise en place d’une vision stratégique articulée autour des besoins des citoyens, prospective et ancrée dans le réel des Marocains, préconise une étude intitulée “Le Maroc, la Future Digital Nation africaine?”, présentée le 1er juillet à Casablanca.

Réalisée par le magazine “La Tribune Afrique” et le cabinet “Mazars”, l’étude estime qu’il conviendrait de lancer un plan national pour dresser l’état des lieux des services offerts aux citoyens et usagers puis d’identifier les solutions technologiques à ces enjeux pour enfin prioriser les chantiers à lancer afin de réussir leur digitalisation.

Une vision “Customer Centric”

La réalisation de cette expression des besoins initiales, articulée avec une vision prospective portée au plus haut niveau de l’État permettra de construire une vision “Customer Centric”, relève l’étude, insistant que la technologie n’est pas une fin en soi, mais un des leviers de développement et de croissance économique.

Déploiement de la 5G

Il est recommandé également d’investir massivement dans les infrastructures et technologies, notamment, le déploiement de la 5G, considéré comme une étape quasiment révolutionnaire pour la connectivité mobile, fournissant une base solide pour un monde “tout connecté”. Le temps de latence très réduit de la 5G ouvre la voie à un développement rapide et massif de l’ensemble des industries d’automatisation.

Les pouvoirs publics, selon le document, doivent envisager des actions liées à la définition d’une stratégie de la mise en œuvre de la 5G, incluant la promotion d’une synergie entre la 2G, 3G, 4G et 5G, rendant possible l’émergence d’un nouvel écosystème de l’informatique et des télécoms.
Il est important, poursuit l’étude, de s’inscrire dans une dynamique de neutralité technologique basée sur la mise en place d’un environnement ouvert à la concurrence dans un mode transparent pour construire au Maroc un réseau 5G mondial à la pointe de technologie, la création d’une commission technique pour une évaluation juste équitable et neutre et le suivi d’exemples des pays à la pointe.

L’adoption de la 5G doit être motivé, planifié et basé sur des critères techniques et économiques et ne pas être un simple prolongement de la doctrine qui a prévalu pour la 3G et 4G, ajoute l’étude, notant que les trois opérateurs télécoms au Maroc possèdent un vrai savoir-faire dans les réseaux mobiles, 2G, 3G, 4G et bientôt 5G, ainsi, le gouvernement devrait anticiper et inclure la technologie 5G dans sa politique digitale.

Il est question également de privilégier les partenariats publics privés (PPP), une solution gagnant-gagnant dans le domaine des télécoms, car associant la vision et les moyens des pouvoirs publics au savoir-faire et à l’agilité des opérateurs privés. L’association des pouvoirs publics à la mise en place de ces programmes permet de les intégrer d’emblée aux plans d’aménagement des territoires et facilite la mise en place des règles de mutualisation de ces infrastructures entre les différents opérateurs commerciaux.

Smart Government

Le développement des Data Centers et du cloud, fait partie aussi des initiatives stratégiques à renforcer, d’après l’étude, qui les qualifie d’une double nécessité stratégique pour l’État, vitaux pour assurer l’essor d’une économie de l’information nationale. “Ceci est d’autant plus stratégique pour le Maroc que l’Europe est cliente du Royaume dans le secteur de l’Offshoring, et que la protection de la protection des données de consommateurs est désormais au cœur de l’agenda européen”, soutient l’étude. En matière de Smart Government, le Maroc doit se doter d’une “One Stop Platform” regroupant les services administratifs proposés par les institutions gouvernementales et locales, fait observer l’étude, notant que cette plateforme ne devra pas se limiter à la simple numérisation des actes administratifs et citoyens, elle se devra d’être centrée sur les Marocains et leurs besoins au quotidien.

Cette étude a mis l’accent également sur les expériences de quelques pays en matière de digitalisation, à savoir, Singapour, Rwanda et l’Estonie, outre des chantiers prioritaires dans le sillage de la digitalisation, en particulier, les Smart Cities, la cybersécurité et l’inclusion sociale rurale à travers la technologie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here