ECOMONDO ET KEY ENERGY DIGITAL EDITION : FAIRE DES AFFAIRES JUSQU’AU 15 NOVEMBRE

0
502

Au terme de la première semaine de la Double Green Digital Week d’Ecomondo et Key Energy Digital Edition, organisée par Italian Exhibition Group (IEG), il est déjà possible de dresser un bilan très positif de l’intérêt suscité parmi les visiteurs professionnels du secteur pour cet innovant salon numérique, qui a remplacé pour cause de force majeure le traditionnel rendez-vous physique. Les webinars et workshops qui se sont succédé du 3 au 6 novembre, pour un total de 500 heures, ont été suivis par 31 200 participants.

En outre, ce sont 400 entreprises qui ont choisi d’utiliser la plateforme numérique d’Italian Exhibition Group (disponible en s’enregistrant sur les sites https://en.ecomondo.com et https://en.keyenergy.it), et qui auront une autre semaine à disposition, jusqu’au 15 novembre, pour présenter leurs stands virtuels et organiser des conversations, des appels ou encore fixer des rendez-vous d’affaires dans les créneaux disponibles. Il est possible également d’explorer les dernières innovations technologiques, de télécharger les fiches techniques et de regarder les vidéos de présentation, ainsi que de demander des renseignements sur les services et produits. Autre possibilité : connaître les nombreuses start-ups sélectionnées exprès, prêtes à offrir une valeur ajoutée à l’innovation des entreprises qui doivent donner des réponses rapides aux défis globaux du climat, de l’alimentation, de l’environnement et de la qualité de vie. Un marché en ligne exclusif, donc, pour se connecter avec les entreprises de référence de la filière verte.

« Ecomondo et Key Energy Digital Edition sont à un tournant décisif, déclare Alessandra Astolfi, Group Brand Manager Green Technologies Division IEG, et nous pouvons déjà en tirer quelques conclusions. Tout d’abord, la communauté scientifique, les figures concernées et les institutions ont exprimé une grande satisfaction pour le programme des quatre jours de congrès et workshops que nous avons transféré sur plateforme numérique, affrontant les thèmes qui sont aujourd’hui au centre des agendas de tous les gouvernements, du monde des entreprises, de la finance et de l’administration publique. La réponse de la part des visiteurs professionnels du secteur a été remarquable, avec une présence numérique globale vraiment massive. La participation gouvernementale italienne aussi nous a beaucoup encouragés, de même que l’autorité de la Commission européenne. Une approbation que nous partageons avec les responsables des comités scientifiques des deux manifestations, les professeurs Fabio Fava et Gianni Silvestrini. Ensuite, on peut dire qu’Ecomondo et Key Energy ont lancé un message concret. Nous sommes à la fois une référence pour l’économie verte, un marché qualifié et un groupe de réflexion. Nous avons renforcé le dialogue avec les autorités publiques : pour ne citer que deux exemples, cette édition a inauguré l’ensemble de propositions des états généraux de l’économie verte, qui vont des innovations technologiques pour la production d’hydrogène aux primes pour les technologies de recyclage des déchets plastiques, et ANEV a présenté son “manifeste” pour renforcer l’énergie éolienne en Italie. C’est donc une tradition qui se consolide, si l’on pense que l’an dernier à Ecomondo et Key Energy, on a commencé à parler de communautés énergétiques, qui commencent aujourd’hui à trouver leur place dans le cadre normatif national. »

La semaine prochaine, du 9 au 15 novembre, les webinars et les workshops en ligne pourront être revus à la demande par les personnes enregistrées sur la plateforme numérique des deux manifestations. Il s’agit d’environ 140 rencontres soigneusement préparées avec les acteurs industriels, financiers, institutionnels et du monde académique. Parmi les thèmes affrontés par Ecomondo : les frontières technologiques et les mises à jour normatives sur le cycle des déchets, avec la prochaine nouveauté du tri sélectif du textile, qui commencera à partir du 1er janvier 2022 ; le rôle des technologies numériques dans la surveillance de l’empreinte carbone émise par les installations d’épuration. Le système de vision et mécanismes de financement du Pacte vert : le véritable cadre thématique de cette édition numérique. Sur le front des énergies propres, Key Energy a présenté une recherche élaborée par l’école Polytechnique de Milan sur l’effort industriel que l’Italie devra affronter pour respecter les nouveaux paramètres plus stricts sur les émissions de gaz à effet de serre. Mais le Salon a exploré aussi profondément les atouts compétitifs que l’électrification des transports représente pour les villes italiennes, en plus de faire émerger les opportunités offertes par les énergies renouvelables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here