Économie : l’opération Marhaba coutera 4,5 MM à l’État

834

La baisse des tarifs des billets d’avion coutera 4,5 milliards de dirhams à l’État marocain, a déclaré le Chef du gouvernement.

Saâd-Eddine El Othmani au Parlement

4,5 milliards de dirhams, c’est le montant dont l’Etat marocain doit s’acquitter pour l’opération Marhaba, a déclaré Saâd-Eddine El Othmani, le chef de l’Exécutif Marocain présent au parlement ce mardi 22 juin 2021, lors d’une séance de travail avec les députés.

En effet, plus de 180.000 Marocains résidents à l’étranger ont regagné la patrie suite au lancement de cette opération. 80% des nouveaux arrivants sont rentrés au Maroc en l’espace d’une semaine. Le flux des MRE devrait également connaitre une hausse dans les jours à venir, avec à l’ouverture de 42 lignes aériennes, reliant le Royaume à 43 pays, a précisé le Chef de l’Exécutif.

Par ailleurs, il est prévu l’ouverture prochaine de 80 nouvelles lignes aériennes en tenant compte de l’évolution de la situation épidémiologique. Une attention particulière sera accordée aux pays qui abritent la grande partie de la diaspora marocaine, à savoir la France, l’Italie, l’Espagne, la Grande-Bretagne et la Belgique. El Othamni a précisé que plus 315 vols sont programmés chaque semaine vers ces destinations, dont 165 concernent uniquement la France.

Interrogé sur les mesures prises pour l’accompagnement de cette procédure, El Othmani a fait une clarification des montants financiers engagés par l’État pour contribuer à la baisse des prix des billets d’avion et de bateau, notamment une subvention de 2 milliards de dirhams pour les compagnies maritimes et de 2,5 milliards de dirhams pour Royal Air Maroc, soit 4,5 milliards de dirhams au total.

Pour lui, réussir cette phase de la réouverture des frontières marocaines et l’opération spéciale de retour des MRE, tout en préservant les acquis réalisés en matière de gestion de la pandémie de la Covid-19 demeure le principal défi à relever.

Dans l’optique d’une réussite de l’opération Marhaba, entre le 15 juin et le 30 septembre, 3,5 millions de sièges aériens sont mis à la disposition des voyageurs. Plus de 45% des billets ont déjà été achetés, soit 1,08 millions. Ce qui correspond à près des trois quarts de la capacité proposée lors de la même période en 2019.

 

 

 

 

Hervée Mona

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here