Automobile : Opel Rüsselsheim veut délocaliser au Maroc

0
6499

Stellantis, la société mère d’Opel, envisage de délocaliser des emplois de Rüsselsheim en Allemagne vers le Maroc.

Opel Rüsselsheim pourrait très bientôt se retrouver du côté du Maroc, où est déjà installée une usine de la société Stellantis. Le groupe aurait menacé de délocaliser des tâches pour raisons de coût, selon le confrère Allemand Hessenschau.

« Il y a de plus en plus d’indications montrant que la volonté de réorganisation de Stellantis est non seulement imminente, mais que dans certains domaines, elle est déjà mise en œuvre illégalement sans information préalable, conseil et négociation avec les représentants des salariés », cite le journal allemand dans son article.

Les représentants des salariés qui estiment que leurs droits ont été violés, ont engagé des démarches juridiques. Stellantis, quant à elle, a annoncé la semaine dernière son intention de se séparer des deux usines de production de Rüsselsheim et d’Eisenach d’Opel Automobile. Tous deux pourraient bientôt ne plus appartenir au constructeur. Le plan le plus probable, pourrait être d’en faire des structures indépendantes, c’est-à-dire développer les deux usines en leurs propres organisations juridiques et unités de production.

Par ailleurs, l’entreprise se sépare également de 102 hectares de surfaces commerciales, selon le maire de la ville Rüsselsheim. « Notre ville est désormais confrontée à des défis majeurs. Il s’agit maintenant de développer les terres, de manière à ce que les entreprises qui y sont installées, les maintiennent et créent des emplois qualifiés, ainsi que de nouveaux logements » a déclaré le maire Udo Bausch, qui s’est dit prêt à se battre afin que les plans de Stellantis n’aient aucun impact négatif sur les employés d’Opel. Le syndicat des employés d’Opel, pas content de cette décision de l’entreprise a annoncé des actions de protestations pour ce 29 octobre 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here