Conjoncture: l’encours du crédit bancaire dépasse 982 milliards dh

860

A fin septembre 2021, l’encours des crédits bancaires affichent près de 983 milliards dh, en hausse de 4%, comparativement à la même période en 2020, selon Bank Al Maghrib (BAM).  

Si l’enquête de conjoncture de la Banque centrale révèle que l’accès au financement au 3ème trimestre de 2021 a été jugé normal par 89% des entreprises industrielles, avec un coût du crédit en stagnation, il n’en demeure pas moins que l’encours du crédit bancaire a connu une hausse de 4%. Dans cette progression globale celui accordé aux agents non financiers, à 848 milliards dh, a grimpé de 4,1%, en glissement annuel (les ménages +4,6%, hausse issue surtout des prêts à l’habitat +6%). Quant au crédit aux agents financiers, il a moins grimpé de 3,4%, se situant à 135 milliards dh. A noter que le financement participatif destiné à l’habitat, sous forme notamment de Mourabaha immobilière, a grimpé de 53,06%, passant de 9,8 milliards dh à 15 milliards dh. En outre, les taux appliqués aux nouveaux crédits aux ménages ont tout de même affiché une baisse de 2 pbs à 4,24% pour les crédits à l’habitat et de 13 pbs à 6,51% pour ceux à la consommation.

Relativement aux crédits accordés aux entreprises non financières privées, à hauteur de 408 milliards dh, BAM nous apprend qu’ils se sont appréciés de 4,3%. Cette hausse recouvre une hausse de 10 ,2% des facilités de trésorerie et des baisses de 4,8% et de 0,7%, respectivement des prêts immobiliers et dédiés à l’équipement.

En ce qui concerne les critères d’octroi des crédits aux entreprises, à l’exception des prêts à la promotion immobilière, légèrement durcis, les banques les ont maintenus, à fin septembre 2021, relève-t-on dans ce document de l’institut d’émission. D’ailleurs, la demande a enregistré une hausse aussi bien pour les grandes entreprises que pour les TPME.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here