Côte d’Ivoire : plus de 5 milliards pour soutenir les PME

0
503

En Côte d’Ivoire, les Petites et moyennes entreprises ivoiriennes (PME), évoluant dans les secteurs des fruits et légumes, du cuir, du textile et des services ont désormais, la possibilité de bénéficier d’un appui financier, de la part de l’Union européenne.

L’Union Européenne (UE) a décidé d’apporter un appui financier au, à 9 millions d’euros, soit 5,9 milliards de Fcfa (plus de 94 millions de dirhams) dans le but d’améliorer la compétitivité du secteur privé.

Tenu en présence du ministre délégué auprès du ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Diaspora, chargé de l’Intégration africaine, Alcide Djédjé et l’Ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Jobst Von Kirchmann, cet appui financier, s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la compétitivité et à l’intégration régionale (PACIR2) dont le lancement officiel a eu lieu ce 14 septembre.

A l’occasion, le ministre Alcide Djédjé a souligné que la mise en œuvre de l’Accord de partenariat économique (Ape) et de ses programmes subséquents, dont le Pacir 2, comporte des enjeux stratégiques importants pour la région ouest-africaine en général et pour la Côte d’Ivoire en particulier. « La mise en œuvre de ce programme est une phase cruciale qui appelle à relever trois défis majeurs, avec la contribution de tous les acteurs. A savoir, la consolidation de l’intégration régionale, la réalisation d’un véritable rapprochement sous forme de jumelage entre les partenaires et la mise en œuvre de l’Ape », a-t-il affirmé.

Pour sa part, Jobst Von Kirchmann, ambassadeur de l’UE en Côte d’Ivoire a précisé que le Pacir2 pour la Côte d’Ivoire, vise à contribuer à l’amélioration de la compétitivité du secteur privé, des capacités de production, de transformation et d’exportation de la Côte d’Ivoire, et de contribuer à son insertion dans le commerce régional et mondial. « Ce programme contribue essentiellement à promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous ; à bâtir une infrastructure résiliente, encourager l’innovation et promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous, dans le cadre de la mise en œuvre des APE ».

Le PACIR qui est un programme indirectement lié à l’Ape intérimaire, a connu sa première phase d’exécution de 2010 à 2015 avec une enveloppe de 15 millions d’euros. Son exécution a permis un appui aux Petites et moyennes entreprises (PME) du tissu industriel et de créer des structures étatiques d’appui au commerce et à l’industrie telles que le Conseil national d’exportation (CNE) et l’Agence pour le développement et la compétitivité industrielle (ADCI) en Côte d’Ivoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here