DETROIT INDUSTRIES, la success-story sur fond d’abrasif

1869

L’observation, la bonne, est un atout qui paie cash. Et ce n’est surtout pas Farid Temsamani, Fondateur et Directeur de DETROIT INDUSTRIES SA,  qui dira le contraire ; lui qui est en train de bâtir un empire rien que par cette faculté dont il sait si bien faire usage

L’histoire de Detroit débute en 1981 à partir d’un constat : l’utilisation de plus en plus en hausse de l’abrasif appliqué au Maroc, particulièrement dans le domaine du bâtiment. Vu qu’à cette époque il n’existait aucun fabricant local, Farid Temsamani  y décèle une belle opportunité d’investissement et va lancer une première unité de production d’abrasifs flexibles au Maroc. Mais il faudra attendre plus d’une décennie, précisément en 1994, pour voir apparaître DETROIT INDUSTRIES SA, sous sa raison sociale actuelle. Cela après que le fondateur se soit équipé de matériel permettant à sa jeune entreprise de se positionner dans la production de l’adhésif industriel.

Detroit Industrie, une histoire à conter…

«Au début, nous étions une douzaine de personnes. On faisait par roulement une semaine de production, puis une semaine de découpe», raconte le Directeur, se remémorant les difficiles débuts. Sur un marché local en ce temps inondé par les produits importés, la bataille pour se frayer un chemin ne fut pas de tout repos. Mais au bout du compte, l’ardeur et l’abnégation ont fini par porter leurs fruits. Aujourd’hui, l’usine compte une centaine de salariés, dont une quinzaine d’ingénieurs. Outre le fait de s’être taillé une part significative du marché local, 80% de la production dessert le marché international, particulièrement les Etats-Unis, l’Autriche et la France.

Et faut-il le reconnaître, l’entreprise a su marcher au rythme de l’évolution de son marché. En effet, D.I a débuté avec une gamme d’abrasifs appliqués principalement dans le domaine de la grande distribution et du «Do It Yourself», ainsi que des produits pour traitement de sols. Puis en 2009, Farid Temsamani et ses équipes vont démarrer l’unité de Rubans adhésifs pour l’emballage et la carrosserie. L’unité de fabrication de film co-extrudé 3 couches CPP /CPE destiné à l’industrie alimentaire, lancée cette année même, est pour l’heure la dernière née de cette success-story nommée DETROIT INDUSTRIES SA.

Un équipement de pointe pour des ambitions de taille…

Ces trois différents sites, tous nichés dans la zone industrielle d’El Jadida, s’étalent sur une superficie couverte de 12.000 M2 et sont dotés d’un équipement de pointe composé de machines de dernière génération. Un matériel provenant des plus grands constructeurs et bénéficiant d’une maintenance régulière effectuée par des experts. Cela a fortement contribué à une production non-stop durant la crise, même pendant le pic, et a amorcé très sereinement la reprise.

Une reprise entamée sous les couleurs de la nouvelle entité de film co-extrudé 3 couches, avec son installation de métallisation et d’une ligne de lamination/complexage. Cet investissement né du constat de l’absence totale d’une production locale sur ce produit aura coûté la bagatelle de 25 MDH et généré 50 nouveaux emplois. Farid entend doubler en retour son CA pour atteindre les 100 MDH. Soucieuse de son empreinte écologique, Detroit Industries s’est pleinement alignée sur le mot d’ordre de décarbonation de l’industrie marocaine. L’entreprise envisage pour ce faire d’installer des panneaux solaires sur les toits des usines pour produire 750 kWh sur les 1900 kWh alimentant la plateforme.

Un projet plutôt innovant et des perspectives reluisantes pour DETROIT INDUSTRIES SA, ce leader local, qui a su tisser sa toile à l’international.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here