IMME, fer de lance de l’industrie marocaine !

0
733

Le Maroc est parmi les pays les plus autonomes au monde en matière de production d’acier, qui constitue un secteur stratégique pour la dynamique de développement national. En chiffres, les Industries Mécaniques et Métallurgiques (IMM) pèsent 46,8 milliards de chiffre d’affaires, 10,5 milliards de valeur ajoutée, 7 milliards d’exportations et génèrent 67600 emplois.

Le principal défi qui se dresse face au secteur est une compétitivité internationale féroce, sans oublier la problématique de financement et du besoin en fonds de roulement des acteurs nationaux. L’autre défi consiste à concilier les intérêts divergents d’un secteur composé de producteurs, d’importateurs et de distributeurs. Il y a également le coût élevé des facteurs de production à l’instar de l’énergie, étant un secteur des plus énergivores.

L’autre talon d’Achille du secteur est la problématique de la formation, dans la mesure où les métiers de la sidérurgie nécessitent des technicités spécifiques et des formations qui n’existent pas forcément au Maroc. Ainsi, parmi les mesures urgentes de la Fédération des industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques (FIMME),on note la mise en place d’un observatoire des métiers au sein de la fédération qui va permettre d’abord le recensement des lacunes, besoins et identification des métiers morts, ensuite l’élaboration d’un cahier des charges au profit des instituts de formation (OFPPT, Universités, Écoles…) afin que les lauréats répondent aux besoins des entreprises, mais également l’identification des nouveaux métiers, les métiers en extinction et les mesures de reconversion des employé

Autant dire qu’il y a bien du pain sur la planche pour Tarik Aitri, nouveau Président de la Fédération du secteur, la FIMME. Celui-ci a révélé à ce sujet : « Mes ambitions pour ce secteur sont grandes, car c’est un secteur qui a énormément de potentiel et qui a une longue histoire. Il suffit d’organisation, de mise à niveau et de moyens pour en faire une des premières richesses du pays. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here