INDUSTRIE/ INTERNATIONAL:19ème session de la Conférence générale de l’ONUDI à Vienne, Building the Future

0
1369

L’ONUDI, agence spécialisée des Nations Unies qui promeut le développement industriel pour la réduction de la pauvreté, la mondialisation inclusive et la durabilité environnementale, organise, du 29 novembre au 03 décembre 2021 à Vienne en Autriche, la 19ème Session de sa Conférence générale, organe directeur suprême de l’ONUDI.

Pendant 5 jours, Vienne qui abrite son siège va abriter la 19ème Conférence générale (GC.19) de l’ONUDI. Cette année, l’événement qui est hybride, impliquant à la fois une participation en présentielle et virtuelle, va porter sur le thème « Building the Future ». Nous apprenons que la GC.19 a lieu à un moment critique suite à l’appel du Secrétaire général pour une « Décennie d’action » et à la lumière de la reprise économique prolongée qui attend les pays du monde entier. Plus que jamais, l’ONUDI doit capitaliser sur sa riche expertise, son importance et son rôle reconnu dans l’arène du développement international. En mettant davantage l’accent sur les aspects pratiques de la mise en œuvre de son mandat de développement industriel inclusif et durable, l’ONUDI aide les pays à se remettre sur la bonne voie pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD). Dans le cadre des paramètres en cours et en évolution rapide de la pandémie de COVID-19, la GC.19 garantira des procédures législatives saines et une participation maximale des États membres tout en préservant la santé et la sécurité de tous les participants.

Au menu des discussions, un vaste programme, après l’ouverture de la session, l’élection du Bureau, il a été adopté l’ordre du jour, puis l’organisation des travaux. Ainsi l’agenda suivra le déroulé suivant : la détermination des pouvoirs des représentants à la Conférence, la nomination du Directeur général et les élections aux organes, notamment le Conseil du développement industriel, le Comité des programmes et des budgets, suivis des rapports annuels du Directeur général sur les activités menées par l’Organisation en 2019 48ème et 2020 et  du Conseil du développement industriel sur les travaux de ses quarante-huitième (48ème) et 49ème sessions ordinaires.

Un menu chargé

Les jours suivants seront ponctués par le Forum sur les questions liées au développement industriel, les questions financières, avec en particulier le barème des quotes-parts des États Membres, la situation financière de l’ONUDI, le Fonds de roulement, la nomination d’un commissaire aux comptes, ainsi que la déclinaison du programme et des budgets, ainsi que la détermination du cadre de programmation à moyen terme 2022-2025.

Toujours au menu de la GC.19, les participants tableront sur l’ONUDI et la réforme du système des Nations Unies pour le développement, y compris le nouveau système des coordonnateurs résidents et le réseau des bureaux extérieurs, et reviendront sur les mesures prises par l’ONUDI face à la pandémie de COVID-19, sur les activités de l’ONUDI relatives à la Déclaration d’Abou Dhabi.

Cadre stratégique de l’ONUDI pour la 4ème révolution industrielle

Bien d’autres sujets seront débattus à Vienne y compris « L’ONUDI, l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes », « L’ONUDI et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 », « la Troisième Décennie du développement industriel de l’Afrique ». Suivront l’examen des activités de l’ONUDI, relatives à la transformation numérique et à l’innovation, singulièrement le cadre stratégique de l’ONUDI pour la quatrième révolution industrielle, des activités de l’ONUDI relatives aux changements climatiques, à l’environnement et à l’énergie, ou encore celles relatives à la transformation structurelle et aux compétences sectorielles (développement sectoriel, y compris à l’agrobusiness, au renforcement des capacités commerciales et à la création d’emplois), ou encore celles relatives à la Déclaration ministérielle d’Abou Dhabi en faveur des pays les moins avancés.

Aussi, les activités de l’ONUDI, relatives aux petits États insulaires en développement, et relatives à la coopération avec les pays à revenu intermédiaire, compte tenu de la Déclaration de San José ne seront pas omises.

Vers la fin de l’événement, sera abordée la stratégie de l’ONUDI face aux situations de sortie de conflit ou de crise et que seront ouvert les échanges portant sur les questions relatives au personnel et Comité des pensions du personnel de l’ONUDI, ou relatives aux organisations intergouvernementales, non gouvernementales, gouvernementales et autres.

Avant la clôture de la session, la date et lieu de la vingtième session sera déterminée et communiquée aux membres.

Promouvoir et accélérer l’ISID

A noter que la mission de l’ONUDI, telle qu’elle est décrite dans la Déclaration de Lima adoptée à la quinzième session de la Conférence générale de l’ONUDI en 2013, ainsi que dans la Déclaration d’Abou Dhabi adoptée à la dix-huitième session de la Conférence générale de l’ONUDI en 2019, est de promouvoir et d’accélérer le développement industriel inclusif et durable (ISID) dans les États membres.

La pertinence de l’ISID en tant qu’approche intégrée des trois piliers du développement durable est reconnue par le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et les objectifs de développement durable (ODD) connexes, qui encadreront les efforts des Nations Unies et des pays en faveur du développement durable au cours des dix prochaines années. . Le mandat de l’ONUDI est pleinement reconnu dans l’ODD-9, qui appelle à « Construire une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et favoriser l’innovation ». La pertinence de l’ISID, cependant, s’applique dans une plus ou moins grande mesure à tous les ODD.

Le futur va s’inscrire en droite ligne de l’orientation programmatique de l’Organisation structurée dans le cadre de programmation à moyen terme de l’Organisation 2018-2021, avec 4 priorités stratégiques, à savoir créer une prospérité partagée, faire progresser la compétitivité économique, veiller la sauvegarde de l’environnement et au renforcement des connaissances et des institutions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here