Khadija Sansar au ministère de l’Energie : le come-back d’une professionnelle  

0
631

Fine stratège de la communication po­litique et d’influence, Khadija Sansar, toujours prête à relever les défis, est de retour au ministère de l’Energie, devenu aujourd’hui, le celui de la Transition Energétique et du Développement Durable, là où elle a débuté, il y a 23 ans.

Originaire de la ville de Tiznit, Khadija Sansar entame sa carrière comme journaliste après l’obtention de son diplôme à l’Institut de l’Information et de la Communication(ISIC), anciennement ISJ(Institut Supérieur du Journalisme). Après de brefs passages à la radio, la RTM, 2M, la presse écrite, elle décide de marquer un détour majeur dans sa vie en explorant le monde de la communication. L’aventure débute en 1998 au Cabinet de la Secrétaire d’Etat chargée des Mines, à l’époque Amina Benkhadra.

Khadija est alors, en charge de la communication sur les assises de l’énergie et de la grande stratégie énergétique. Cette période d’apprentissage lui permet de cerner le mé­tier dans toute sa rigueur. Dès cet instant Mme Sansar ne s’arrêtera plus. Mais continuera d’aller de défis en défis, dans les différentes administrations ministérielles (ministère du Commerce et de l’Industrie, ministère de l’Energie et des mines, ministère chargé de la Communauté Marocaine à l’Etranger) pour conduire des chantiers straté­giques et contribuer au renouveau de ces institutions.

Communicatrice hors-pair, Khadija Sansar intégre par la suite l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), à une période où tout est à reconstruire au niveau communicationnel. Sans souci, elle mène à bien sa mission, en améliorant et en crédibilisant la communication de l’Agence.

Inégalable dans son domaine, celle qui a coaché plusieurs politiques, arbore plusieurs casquettes qu’elle assume avec la perfection et habileté. Après avoir relevé de multiples challenges, Khadija Sansar est de retour au ministère de la Transition énergétique et du Developpement Durable, en qualité de Conseillère auprès de la ministre Leila Benali, pour de nouvelles batailles. Elle le dit si bien « le chemin n’est pas facile, mais pour réussir et se démarquer, la seule recette reste le sérieux avec de la persévérance et de l’honnêteté, mais sans l’amour rien ne se fera ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here