La sécurité hydrique tient son sommet international en octobre à Marrakech

0
575
Sécurité hydrique

EAU – Dans l’objectif de débattre des différents aspects de la problématique de l’eau, à l’échelle locale, régionale et mondiale, le Sommet international sur la sécurité hydrique se tiendra du 1er au 3 octobre 2019 à Marrakech, sous le thème “La gestion participative et innovante du bassin”. 

Initié sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, par le ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, conjointement avec le Réseau international des organismes de bassins (RIOB) et l’Institut international pour l’eau, l’environnement et la santé (GIWEH), ce sommet s’inscrit dans le processus des événements préparatoires du 9-ème forum mondial de l’eau qui se déroulera en mars 2021 à Dakar.

Selon un communiqué du ministère de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, ce sommet a pour objectif de mobiliser plus de 500 experts nationaux et internationaux des secteurs public et privé dans le domaine de l’eau, incluant, entre autres, des ministres chargés du secteur de l’Eau, des acteurs institutionnels et financiers et des représentants de la société civile.

Au programme de ce sommet, figurent une session ministérielle de haut niveau sur la sécurité hydrique en relation avec la paix sociale, le développement économique et le besoin en matière de coordination des politiques publiques, ainsi que cinq sessions de travail traitant diverses thématiques à savoir, “Nexus Eau-Energie-Sécurité alimentaire”, “La gestion de l’eau dans le contexte du changement climatique”, “La connaissance et l’innovation dans le domaine de l’eau”, “La diplomatie de l’eau et la coopération internationale et transfrontalière” et “Le financement”.

Sera tenue également lors de ce Sommet, la 11e Assemblée générale du RIOB, à l’issue de laquelle le Royaume du Maroc assurera la présidence pour le mandat 2019-2022.

Le sommet sera précédé, le 30 septembre 2019, par la tenue des réunions des réseaux régionaux du RIOB et du Bureau mondial de liaison du RIOB, note le communiqué.

Il est à noter que selon le rapport 2017 de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l’Unicef, 11 % de la population mondiale, soit 844 millions d’individus, n’a pas eu accès à l’eau potable en 2015, et que selon les Nations Unies, à l’horizon 2025, les deux tiers de la population mondiale vivront en situation de stress hydrique, indique la même source, ajoutant que le continent africain est particulièrement concerné.

Siégeant à Paris, RIOB est une organisation non gouvernementale œuvrant pour la promotion des échanges d’expériences et le développement des mécanismes pour une gestion efficiente des eaux à l’échelle des bassins aux niveaux national et local.

Le GIWEH est un institut basé à Genève qui regroupe des scientifiques et des universitaires et œuvre pour le renforcement des liens entre les politiques et les scientifiques dans les domaines de l’eau et de l’environnement, afin de promouvoir le changement positif dans les modèles de gouvernance et favoriser le partage des connaissances.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here