Le Parlacen veut renforcer les échanges commerciaux avec le Maroc

0
537

Le président du Parlement centraméricain (Parlacen), Tony Raful Tejada, veut renforcer les relations de «coopération et d’amitié» avec le Royaume du Maroc. Dans une déclaration à la MAP à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, Tejada, qui était en visite de travail au Royaume à la tête d’une délégation du comité directoire du Parlement centraméricain, a indiqué avoir présenté une série de propositions à Bourita qui témoignent de la nécessité de renforcer les relations de coopération et d’amitié entre le Maroc et le Parlacen.

Il s’agit de trois propositions, a-t-il expliqué, la première relative à la conclusion d’une convention de collaboration inter-institutionnelle entre le Parlacen, le Parlement marocain et le Parlement européen, la deuxième à la création d’une assemblée parlementaire afro-latinoaméricaine et la troisième à un traité de libre-échange entre le Maroc et les pays membre du Parlacen, a-t-il précisé.

Et d’ajouter que lors de cette réunion, «nous avons également eu des échanges sur les moyens à même de renforcer la coopération et la collaboration entre les deux parties», ainsi que sur les plans d’action mis en place par le Parlacen et le Royaume du Maroc pour y aboutir.

Créé en 1991 et basé à Guatemala City, capitale du Guatemala, le Parlacen est un forum régional visant l’intégration des pays d’Amérique centrale. Il compte six États-membres à savoir le Salvador, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua, le Panama et la République Dominicaine ainsi que des pays observateurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here