MoroccoTech : l’Apebi réagit enfin

1755

« L’Apebi avec toutes ses composantes a toujours été et restera ouverte à la critique et au débat. Mais elle condamne les attaques et les injures à l’encontre des personnes, et ce quel qu’en soit l’origine et la cible. »

Après son lancement le 14 janvier 2022, MoroccoTech, initiative visant apporter une plus-value au monde numérique, a suscité quelques critiques. Face à cette situation, la Fédération des Technologies de l’Information, des Télécommunications et de l’Offshoring, Apebi, a réagi le 26 janvier, afin de taire la polémique.

D’entrée de jeu, la faitière du domaine technologique a tenu à rappeler que sa crédibilité a été construite crescendo par les différentes instances qui l’ont dirigée. Et ce depuis plus de 30 ans maintenant. Cette crédibilité « est un atout majeur dans la relation de l’association avec ses membres, avec ses partenaires privés, publics et associatifs, ainsi qu’avec les pouvoirs publics », a précisé l’Apebi.

Trêve d’invectives

Suite aux attaques dont son président, ainsi que son vice-président ont fait l’objet, la fédération déclare : « L’Apebi avec toutes ses composantes a toujours été et restera ouverte à la critique et au débat. Mais elle condamne les attaques et les injures à l’encontre des personnes, et ce quel qu’en soit l’origine et la cible. Elle condamne ainsi les propos diffamatoires dont a fait récemment l’objet son président et son vice-président. » De son côté, le vice-président, à titre personnel, a demandé à son avocat « de prendre les mesures nécessaires suite aux attaques dont il a été l’objet ».

En dehors des condamnations, le groupement des technologies affirment avoir transféré la marque MoroccoTech au Ministère de la Transition Numérique et de la Réforme de l’Administration auprès de l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC). Le portail du concept est toujours en conception et celui-ci est différent de la landing page qui a été dédiée au lancement.

 Report sine die de l’AGO

Adoptée par son Conseil d’administration du 16 décembre 2021, l’Assemblée Générale Ordinaire (AGO) du 3 février 2022 de l’Apebi ne pourra se tenir, en raison de la situation qui prévaut. Ses instances estiment que les conditions pour la tenue d’une assemblée générale ordinaire élective, apaisée et sereine ne sont pas réunies. Raison pour laquelle, la fédération a opté pour un report de l’AGO, tout en précisant qu’une nouvelle date sera arrêtée d’ici le 31 mars. « La décision de report ouvrira une nouvelle procédure électorale avec notamment la possibilité de déclaration de nouvelles candidatures pour les postes de président et de vice-président, ainsi que pour les autres mandats électifs. », a souligné l’association.

Pour finir, l’Apebi n’a pas omis de lancer un appel à tous ses membres afin que ceux-ci puissent entreprendre et soutenir les différentes actions pouvant contribuer au renforcement de son unité car dit-elle, l’objectif est de réussir la transition numérique du pays qui passe par le développement de son secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here