«Notre présence au Bourget permet de concrétiser des projets d’installation et de prospecter de nouveaux entrants », Aref Hassani, DG de Midparc

0
515
Aref Hassani DG de Midparc (2)

ENTRETIEN –En marge de la 53e édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace, qui se tient du 17 au 23 juillet 2019 au Bourget, Aref Hassani, Directeur Général de Midparc, la seule zone franche industrielle au Maroc principalement dédiée à l’aéronautique et au spactal, revient sur les objectifs de sa présence à cet événement incontournable du secteur et sur l’offre et les réalisations de Midparc.

IDM : Dans quelle cadre s’inscrit votre présence à cette 53e édition du salon du Bourget ?

Aref hassani : Notre premier objectif est de profiter de ce salon, parce que c’est le plus actif du secteur et que la plupart des décideurs sont présents donc nous allons concrétiser un certain nombre de projets dont les négociations durent depuis plusieurs mois voire plusieurs années. Notre second objectif est de faire le suivi avec certains prospects et de suivre l’évolution de leurs projets qui, à court ou moyen terme, pourraient s’installer au Maroc. Enfin, notre troisième objectif est de rencontrer les entreprises qui sont déjà installées chez nous pour discuter de leurs perspectives de développement car nous rencontrons ici les différents opérateurs pour étudier avec eux des possibilités d’extension. Parallèlement, nous essayons bien sûr d’élargir notre palette de prospects en prenant contact avec de nouveaux entrants, que ce soit par rapport aux écosystèmes que développe le gouvernement ou par rapport à de nouvelles entités qui, jusqu’à présent n’étaient pas dans le sillage des entreprises que nous ciblons.

Quelle est l’offre que Midparc adresse aux industriels du secteur aéronautique et spatial ?

Notre mission est d’offrir aux industriels de ce secteur des solutions pérennes et efficaces. Notre rôle est de permettre à ces entreprises de se focaliser sur leur cœur de métier, c’est-à-dire la production industrielle et Midparc joue le rôle de facilitateur en s’occupant de l’acquisition du foncier, de la conception des unités industrielles et de leur réalisation.

L’entreprise industrielle, dans le secteur de l’aéronautique ou du spatial vient en fin de course, avec ses machines et ses employés et commence à produire. C’est donc le métier principal de Midparc.

Quel est le modèle économique de Midparc ?

Nous avons monté un modèle économique principalement basé sur des bâtiments de qualité en location longue durée. Donc nous inscrivons donc dans un partenariat durable avec les industriels. Il s’agit de pérenniser l’activité de ces entreprises au niveau du parc. Dans notre modèle économique, nous insistons sur la croissance de ces entreprises, c’est-à-dire que chaque projet est conçu avec une première phase, puis une seconde voire plus, par rapport à ce qui peut être fait dans 5 ans ou 10 ans. C’est comme cela qu’au bout de 2 ou 3 ans l’entreprise peut facilement procéder à des extensions successives parce que nous préparons cela depuis le début.

Quelle est aujourd’hui le taux d’occupation de Midparc?

Nous avons développé la première phase du projet Midparc sur 63 hectares, et le développement de la seconde phase va démarrer avant la fin de cette année, où nous prévoyons de doubler la surface du parc. Aujourd’hui nous avons 20 entreprises sur le parc, donc 15 sont opérationnelles et 5 en cours de construction donc nous sommes aujourd’hui à plus de 65% de taux d’occupation et nous estimons que ce taux devrait dépasser les 75% au cours de l’année prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here