Taxe carbone : Le texte divise les eurodéputés !

705
Taxe carbone : le difficile consensus
Les eurodéputés réunis en plénière autour du paquet législatif "Ajustement à l'objectif 55"

Réunis hier au Parlement européen, les eurodéputés n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur la taxe carbone. La mobilité électrique, elle par contre, connaît une avancée notable.

Les parlementaires européens n’ont pas pu trouver un consensus sur un texte décisif pour la mise en œuvre du Mécanisme d’ajustement carbone aux frontières. Lors de la plénière qui s’est déroulée hier mercredi 8 juin à Strasbourg (France), ils ont rejeté trois textes liés aux  émissions carbone.

 Et pour cause, une partie des parlementaires européens – les écologistes notamment, a  estimé que le texte original avait été trop affaibli. Ce rejet prolonge de quelques semaines les discussions autour de ces textes dont l’enjeu est considérable.

En effet ce paquet de textes doit régir la mise en œuvre de la taxe carbone aux frontières, le fonds social pour le climat destiné à aider les foyers défavorisés et le système du crédit carbone. “Mais le tout a buté sur la question très technique des quotas”, informe nos confrères de RFI.

Taxe carbone non, électrique oui !

A l’opposé, le texte sur la mobilité électrique a connu une bonne fortune. Les eurodéputés ont adopté un texte fixant à 2035 la fin des moteurs thermiques pour les véhicules et camionnettes. Ainsi, à partir de cette échéance, 100% des véhicules neufs vendus ne devront émettre aucun CO2. Ce qui ouvre un boulevard à la voiture électrique.

Néanmoins les voitures d’occasion sont exemptées et les constructeurs pourront continuer à exporter hors UE des véhicules thermiques. Cela dit, il faudra attendre encore avant que le texte définitif ne soit adopté.

Pur rappel les députés européens se réunissaient pour voter 8 des 14 textes législatifs dont l’UE veut se doter. Baptisé « Ajustement à l’objectif 55 », ce paquet de texte devrait permettre à l’UE de réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et parvenir à la neutralité en 2050.

Lire aussi : Taxe carbone, une opportunité pour le “Made in Morocco”

                                                                                                Gethème YAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here