Textile : DAYEM MOROCCO, pour répondre aux besoins présents et futurs

0
920

Dans l’optique de redorer le blason du textile marocain, pour plus d’éclat, l’Association Marocaine de l’Industrie du Textile et de l’Habillement ( AMITH ) a présenté sa vision pour le développement de la Filière Textile à l’horizon 2035.

 Dénommée « TEXTILE 2035 – UNE VISION, DES CONVICTIONS », la vision de l’AMITH à l’horizon 2035, est une véritable feuille de route pour les années à venir, qui a pour vocation de rassembler l’ensemble des acteurs du secteur autour d’objectifs communs pour remettre la filière du textile marocain en première ligne sur l’échiquier mondial.

Selon la vice-présidente de l’AMITH, Jalil Skalli, cette vision permettra aux acteurs de la filière d’aller « non seulement garantir le maintien de l’importance de leur secteur dans l’économie marocaine, « mais également le révolutionner pour qu’il continue de répondre de manière rapide et compétitive aux donneurs d’ordre et marchés cibles ».

L’Association précise avoir développé cette nouvelle vision, en cohérence avec le Nouveau Modèle de Développement du Maroc après observation des différentes mutations (crise sanitaire, boom du e-commerce, un renforcement d’une mode éthique et une consommation plus responsable, plus durable) sur le marché, ces deux dernières années et en recueillant des données sur le terrain et auprès de ses membres et de ses partenaires.

Pour apporter la réponse adéquate à ces mutations, l’AMITH a décidé de s’appuyer sur quatre leviers de développement l’agilité, l’innovation, la qualité et l’éco-responsabilité pour « augmenter la valeur des exportations marocaines à 60 milliards de DH, et porter la part des exportations marocaines sur les marchés d’Amérique du Nord et d’Europe du Nord à 20% du total des exportations. L’AMITH ambitionne également de porter la part de la production en co-traitance et produit fini de 35% actuellement à 60% à l’horizon 2035. Sur le plan local, l’objectif dans les 14 années à venir est de porter la part de marché des industriels marocains à 40% ».

Pour atteindre ses objectifs, l’Association exhorte dans sa feuille de route, les professionnels du secteur, à prendre le virage de l’économie circulaire, à travers la nouvelle vision DAYEM MOROCCO: “Une industrie textile marocaine qui capitalise sur son savoir-faire historique pour répondre aux besoins du présent sans compromettre les capacités des générations futures à répondre aux leurs”.  DAYEM Morocco est la nouvelle vision du textile “made in Morocco” qui couvre les marchés local et international. Il s’agit d’une stratégie globale, d’un guide transversal pour le secteur du textile marocain et de ses différentes composantes, et d’une réelle opportunité pour le secteur d’accélérer son développement dans le respect de valeurs sociales, environnementales, économiques et temporelles. Sa mise en œuvre a pour objectifs de pérenniser les emplois dans le secteur du textile et de l’habillement et en créer 50 000 nouveaux à l’horizon 2025 ; assurer des conditions de travail optimales aux collaborateurs du secteur ; devenir une référence en matière de production durable ; reconquérir le marché local et booster les performances du Maroc à l’export en conquérant de nouveaux marchés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here