Entreprise : après une nouvelle découverte de cuivre, Alterian recherche des partenaires

2153

Suite à l’annonce d’une découverte de cuivre et d’argent à haute teneur, dans son projet Agdz situé dans l’ouest des montagnes de l’Anti-Atlas, la société minière Alterian, basée à Londres, recherche des partenaires pour créer une joint-venture, en vue du développement de ses actifs.

Le président directeur général d’Alterian, Charles Bray, a déclaré cette semaine à « The Africa Report » que le projet Agdz était « suffisamment important pour attirer l’attention des grands groupes miniers », ajoutant que des pourparlers avec des partenaires potentiels étaient en cours.

Alterian prépare actuellement un programme de forage sur le site d’Agdz, anciennement détenu par Elemental Altus Royalties, avec une production de cuivre qui devrait démarrer dans 5 ou 7 ans, explique le PDG. Le 3 novembre, Alteriana annoncé la découverte de « cuivre et argent à haute teneur » avec des échantillons montrant « des résultats très encourageants ». La société basée à Londres détient actuellement 15 projets miniers au Maroc d’une superficie totale de 762 kilomètres carrés.

L’étude d’échantillon d’Alterian reflète les actifs prometteurs de cuivre et d’argent au Maroc, un pays qui reste « sous-exploré », selon le PDG Bray. L’exécutif a fait valoir que la sous-exploration des actifs de cuivre marocains est en partie due à la facilité d’extraction du cuivre en Amérique latine, ajoutant que la situation est susceptible de changer avant une pénurie de cuivre à long terme.

Selon S&P Global, la demande de cuivre devrait presque doubler d’ici 2035. Le cuivre est largement utilisé dans la production de technologies essentielles à la transition verte, notamment les énergies renouvelables, les technologies de stockage et les solutions de mobilité électrique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here