État des lieux du capital-risque en Afrique : Outlierz Ventures affiche un bilan exceptionnel en 2020

0
996

Outlierz Ventures, fonds de capital-risque africain basé au Maroc, a continué à investir activement dans des startups en forte croissance à travers l’Afrique, avec trois nouveaux investissements réalisés en 2020, portant le nombre total d’investissements à huit sociétés.

Depuis le démarrage de son activité en janvier 2019, le fonds a réalisé huit investissements répartis sur quatre marchés africains prioritaires : le Maroc, l’Egypte, le Nigeria et le Kenya, ainsi que dans des startups européennes portées par des entrepreneurs africains de la diaspora. Parmi ces entreprises technologiques, quatre d’entre elles (50%) sont dans le secteur du retail et de la logistique : WaystoCap (Maroc), Sokowatch (Kenya), MaxAB  (Egypte), et TousFacteurs (France), trois dans celui de la FinTech, Bamboo (Nigeria), Youverify (Nigeria) et Asoko Insights (Afrique subsaharienne) et une dans le secteur de la santé, Healthlane (Nigeria).

La crise sanitaire a créé de nouvelles opportunités pour le fonds notamment en FinTech et en HealTech. Ainsi, depuis le début de l’année 2020, Outlierz Ventures a réalisé trois nouveaux investissements :

  • YouVerify (Nigeria), startup qui automatise et digitalise le process de KYC-check (Know-Your-Customer) pour permettre notamment l’ouverture de comptes bancaires à distance.
  • Bamboo (Nigeria), startup qui démocratise l’investissement et permet aux Nigérians d’investir instantanément sur la place boursière américaine à partir d’une application mobile connectée à leur compte bancaire nigérian.
  • Healthlane (Cameroun et Nigeria), startup qui propose un service de soin premium au sein des hôpitaux publics et offre des services à distance comme la prise de rendez-vous en ligne, la télémedecine, ou encore l’accès aux résultats des tests de laboratoires sur l’application mobile.

La plupart des sociétés de portefeuille du fonds ont été positivement impactées par la crise sanitaire car elles répondent à des besoins fondamentaux, et ont vu leur croissance s’accélérer. En termes de valorisation, certaines d’entre elles ont déjà dépassé la centaine de millions de dollars en quelques années et assurent au portefeuille une rentabilité remarquable vis-à-vis des standards internationaux de l’industrie du capital-risque.

Un fonds de capital-risque dédié aux entreprises technologiques qui transforment les secteurs clefs des économies africaines

Outlierz Ventures a été lancé par une équipe d’entrepreneurs et de professionnels de l’investissement Marocains et Africains, réunis autour de valeurs et d’une passion commune pour l’entrepreneuriat, l’innovation et l’Afrique, avec l’ambition de prendre part à l’émergence des prochaines success stories du continent.

Sa Managing Partner, Kenza Lahlou, a, par ailleurs, été sélectionnée cette année pour intégrer le cercle très fermé des « Kauffman Fellows », dédié aux managers de fonds de capital-risque à travers le monde. Outlierz Ventures compte ainsi parmi les rares fonds africains à faire partie de ce réseau mondial.

« Nous sommes ravis d’annoncer nos nouvelles prises de participations dans trois entreprises technologiques africaines, et sommes très fiers des résultats exceptionnels de notre portefeuille. Le marché africain représente une énorme opportunité de construire des plateformes technologiques innovantes qui transforment les business models traditionnels dans tous les secteurs clefs de l’économie. La crise sanitaire que nous vivons actuellement catalyse cette transformation digitale. C’est ce que démontre l’acquisition récente de Paystack, fintech nigériane dans le paiement, par le leader américain, Stripe, valorisé à $34B, pour un montant de plus de 200 millions de dollars en octobre dernier. Un évènement majeur dans l’écosystème africain qui en entrainera d’autres, j’en suis convaincue », confie Kenza Lahlou, co-fondatrice et Managing Partner d’Outlierz Ventures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here