FCA et Groupe PSA modifient leur accord de rapprochement pour renforcer encore la structure financière de Stellantis à son démarrage

0
360

Fiat Chrysler Automobiles N.V. (“FCA”) et Peugeot S.A. (“Groupe PSA”) ont accepté de modifier certains termes de leur accord engageant de fusion à 50/50 pour créer Stellantis, le quatrième constructeur automobile mondial par ses volumes.

Les parties ont accepté les modifications en prenant en compte l’impact sur les liquidités de la crise sanitaire du Covid-19 sur l’industrie automobile, tout en préservant la valeur économique et les grands équilibres qui figurent dans l’accord initial de rapprochement. Les modifications ont été approuvées à l’unanimité par les Conseils des deux entreprises avec le fort soutien de leurs actionnaires de référence. L’engagement d’EXOR, du Groupe familial Peugeot (EPF/FFP) de Bpifrance et de Dongfeng Motor Group (DFG) est réaffirmé.

Plus précisément, le dividende exceptionnel à distribuer par FCA à ses actionnaires avant la signature finale est fixé à 2,9 milliards d’euros (précédemment 5,5 milliards d’euros), alors que les 46% d’actions détenues par le Groupe PSA dans Faurecia seront distribuées à l’ensemble des actionnaires de Stellantis, juste après la signature finale et à la suite de l’approbation par le Conseil d’Administration de Stellantis et de ses actionnaires.

En conséquence de ces modifications, les actionnaires respectifs de FCA et du Groupe PSA recevront l’équivalent de 23% du capital de Faurecia (capitalisation de 5,867 milliards d’euros à la clôture du marché le 14 Septembre 2020), tandis que leur participation à 50/50 dans Stellantis – un groupe qui disposera désormais de 2,6 milliards d’euros de liquidités supplémentaires à son bilan – restera inchangée.

En complément, il a aussi été convenu que les Conseils des Groupes PSA et de FCA pourront considérer une distribution de 500 millions d’euros aux actionnaires de chaque entreprise avant la signature finale ou, alternativement, une distribution de 1 milliard d’euros à tous les actionnaires de Stellantis après la signature finale. Ces décisions seront prises à la lumière des performances et des perspectives des deux entreprises, ainsi que des conditions de marché dans la période intermédiaire. Une telle distribution sera réalisée sous condition d’approbation par les Conseils des deux entreprises.

FCA et Groupe PSA confirment que l’ensemble des autres termes économiques de leur accord de rapprochement signé le 17 décembre 2019 restent inchangés et que la mise en œuvre de la fusion est attendue pour la fin du premier trimestre 2021, selon les conditions préalablement convenues pour la conclusion de l’accord de rapprochement.

Les Conseils de FCA et du Groupe PSA sont plus que jamais convaincus du bien-fondé de cette fusion et du potentiel de création de valeur. Stellantis peut d’emblée s’appuyer sur une activité fortement diversifiée avec des marges élevées dans ses régions clés, l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Amérique Latine, ainsi que sur une offre unique proposée par des marques historiques fortes. Ses produits de référence, conçus pour donner pleine satisfaction à ses clients, couvrent l’ensemble des principaux segments automobiles. Avec le même degré d’importance, la nouvelle entreprise bénéficiera d’une taille bien supérieure, afin d’être en mesure d’accélérer le développement de solutions de mobilité innovantes, de technologies de référence pour les véhicules à énergie nouvelle, la conduite autonome et la connectivité.

Grâce aux progrès remarquables réalisés au cours des derniers mois par les équipes mobilisées sur ce projet, l’estimation des synergies annuelles récurrentes générées par la création de Stellantis ont été significativement revues à la hausse au-delà de 5 milliards d’euros contre 3,7 milliards d’euros estimés à l’origine. Le coût ponctuel de mise en œuvre pour atteindre ces synergies a également augmenté de 2,8 milliards d’euros à un niveau proche de 4 milliards d’euros.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here