Fès-Mèknes, une région à suivre de près !

0
745

L’évolution de la régionalisation au Maroc a connu une accélération notable ces dernières années. L’ambition étant de contribuer au développement socio-économique du pays, d’encourager les divers opérateurs locaux à réaliser des projets structurants, et de booster la compétitivité économique des régions. Ainsi, depuis la Constitution approuvée le 1er juillet 2011, la régionalisation avancée va s’opérer selon la vision Royale et qui est de consolider les fondements d’une régionalisation marocaine à travers tout le Royaume.

Aujourd’hui, le sujet de régionalisation avancée n’a pas perdu de son importance et continue d’occuper le centre des préoccupations. Aussi, après avoir livré son bilan de première année de mandat, le gouvernement a annoncé récemment «qu’au moins cinq chantiers» seront au cœur de l’action gouvernementale durant l’exercice 2018-2019. Parmi ces chantiers, on retrouve celui de la régionalisation avancée. À ce propos, le gouvernement s’attèlera, selon ses dires, à concentrer ses efforts l’année prochaine sur le volet de «la déconcentration administrative», et ce, à travers le projet de la charte de déconcentration administrative visant à organiser l’intervention de l’État aux niveaux régional et territorial, en attribuant plusieurs prérogatives aux services régionaux déconcentrés.

Néanmoins, il parait que le chemin vers une «parfaite équité régionale» demeure encore long et semé d’embûches. En effet, pour les uns, il persiste des défis liés notamment à l’édification d’une administration agissante, à une bonne planification territoriale et à la convergence des politiques publiques, ou encore à la décentralisation administrative. D’autres encore dénoncent une avancée à deux vitesses, dans le sens où des régions seraient plus avantagées.

Dans cette dynamique à demi-teinte, il y a une lueur d’espoir émanant du potentiel que recèlent nos régions. Nous le percevons aisément dans des régions comme Fès-Meknès où des projets structurants ont été lancés. Tous les secteurs sont concernés, à l’instar du tourisme avec le projet d’Unité d’aménagement touristique Oued Fès, inscrit dans la cadre du Plan de développement touristique Vision 2020, ou l’agroalimentaire avec l’aménagement de la zone de l’Agropolis à Meknès, mais aussi d’autres zones logistiques prévues par l’Agence marocaine de développement des zones logistiques, Miftah Al Kheir, Aïn Chkef à Fès, et la zone de Sidi Slimane Moul Kifane à Meknès… Sans oublier l’essor de l’industrie dans la région, avec l’implémentation de grands noms du secteur automobile tels que Yazaki et Delphi à Meknès, ou encore Floquet Monopole à Fès.

Donc si pour vous aussi, la région Fès-Meknès n’est connue que pour ses légendaires flâneries dans la Médina, babouches et odeurs de cuir, nous vous invitons à embarquer à bord de cette édition. Destination : la face cachée de la région Fès-Meknès !

Par Hicham RAHIOUI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here