Financial Afrik Award : Les 9 marocains qui ont transformé l’Afrique en 2021

7483

L’année 2021 a permis à neuf personnalités marocaines de se démarquer par leur savoir-faire et de figurer sur la liste des 100 personnalités qui transforment l’Afrique.

La liste des 100 personnes qui ont transformé l’Afrique pour l’année 2021 est connue. Elle a été dévoilée ce 17 décembre à Nouakchott, en marge de la 4ème édition des Financial Afrik Award.

Dans les 17 catégories de la liste, 9 marocains se sont positionnés dans les différentes series que sont « Les gouverneurs de banque centrale de l’année » ;  » Les catalyseurs des marchés financiers » ; « CEO de l’année » ;  » Financiers de l’année » ;  » Deals de l’année » ;  » Banquiers de l’année » ; « Assureurs de l’année »; « Avocats de l’année » et  » Afrique Médias de l’année ». Il s’agit entre autres :

Abdellatif Al Jouahri, Gouverneur de Bank Al Maghrib (BAM)/ Les Gouverneurs de banque centrale de l’année

La première catégorie où le Maroc fait son apparition est celle des « Gouverneurs de banque centrale de l’année », avec le Wali de la BAM. En poste depuis 2003, Abdellatif Jouahri, gouverneur de la Banque Centrale du Maroc (Bank Al Maghrib), de par son expérience, il a fait traverser la crise du Covid-19, au système bancaire marocain avec un taux directeur cantonné à 1,5%. Connu pour son conservatisme, ce gouverneur qui voit dans la lutte contre l’inflation l’objectif premier de toute politique monétaire a maintenu la stabilité du système bancaire marocain alors que le déficit budgétaire atteignait 7% en pleine pandémie. La Banque centrale marocaine maintient ses fondamentaux solides grâce à une politique orthodoxe mais aussi au transfert des marocains de l’étranger (MRE) qui ont atteint 87 milliards de dirhams dans le courant de l’année 2020.

Nezha Hayat, Présidente de l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux (AMMC) / Les catalyseurs des marchés financiers

La seconde catégorie où l’on retrouve le Maroc est celle des « catalyseurs des marchés financiers », avec la première responsable de l’AMMC. Financière chevronnée, Nezha Hayat est la présidente de l’AMMC depuis 2016. À son poste, elle a réussi la transformation du marché financier marocain, avec de nouvelles exigences en matière de communication financière et extra-financière. Ces nouvelles exigences prennent en compte la mise en place d’un comité d’audit obligatoire pour les sociétés cotées et l’adoption du principe des sociétés cotées, ainsi que le renforcement du dispositif du contrôle à postériori. En plus de ce mandat national, madame Hayat a été cooptée présidente du Comité Régional de l’Afrique et du Moyen-Orient (AMERC) de l’Organisation Internationale des Commissions des Valeurs (OICV) pour l’exercice 2020-2022.

Mostafa Terrab, CEO Office Chérifien des Phosphates (OCP) / CEO de l’année

Dans la catégorie CEO de l’année, on retrouve le directeur général de l’Office Chérifien de phosphates. A la direction de l’OCP depuis 2006, Mostafa Terrab a procédé à la transformation stratégique du premier leader mondial des exportations de phosphates en numéro un mondial des engrais. De plus, l’OCP a valorisé la roche tirant des plus-values conséquentes pour investir dans l’éducation, à l’instar de l’université Mohammed VI Polytechnique de Marrakech (UM6P), qui symbolise l’intérêt du major marocain pour la recherche et l’innovation. En 2020, le chiffre d’affaires de l’OCP s’est établit à plus de 57, 64 MMDH.

Kamal Mokdad, Directeur Général de la Banque Centrale Populaire du Maroc (BCP) / Financiers de l’année

Le Royaume parvient également à rafler une place dans la catégorie « Financiers de l’année » avec l’un des architectes du développement à l’international de la BCP et de son positionnement sur l’axe Asie-Afrique, Kamal Mokdad. L’homme est aussi le président du Conseil d’administration de la Bourse de Casablanca. « Pour le groupe BCP, l’investissement en Afrique subsaharienne s’est imposé de manière presque naturelle afin de diversifier ses activités et d’accompagner les ambitions du Royaume, visant à devenir un hub régional et une porte d’entrée pour l’Afrique », écrit Kamal Mokdad dans un éditorial publié par Financial Afrik en juillet 2021. La BCP est présente dans 32 pays dont 18 en Afrique, avec en plus du Maroc, des filiales bancaires en Afrique de l’Ouest, en Afrique centrale et en Océan Indien.

Hassan Bensalah, PDG du Groupe Holmarcom / Deals de l’année

Avec sa vision de panafricaniser sa holding sur le continent, c’est sans surprise qu’Hassan Bensalah, PDG du Groupe Holmarcom se classe dans la catégorie « Deals de l’année ». Ces dernières années, l’assureur avance ses pions en Afrique. En mai 2021, il a finalisé une participation majoritaire dans la compagnie d’assurance The Monarch Insurance au Kenya. L’opération s’est faite à travers sa holding Holmarcom Insurance Activities qui détiendra 51% du capital, aux côtés de deux autres actionnaires kenyans, en l’occurrence Kamu Group et Maisha Bank. Signé entre Mohamed Hassan Bensalah, PDG du groupe Holmarcom, et Hon Jared Kangwana, PDG du groupe kenyan Kamu, l’accord marque les ambitions continentales du groupe marocain par ailleurs intéressé dans la reprise d’une banque française dans le royaume.

Tariq Sijilmassi, Président du Directoire du Crédit Agricole du Maroc / Banquiers de l’année

A la tête du Crédit Agricole du Maroc, Tarik Sijilmassi est l’un des banquiers africains les plus familiers au « risque agricole » qu’il connaît par cœur. Leader du financement dans le monde rural, le Crédit Agricole du Maroc reste une institution financière incontournable dans le déploiement des politiques publiques au Maroc. En dépit de cette obligation de quasi service public, le CAM est rentable. Au premier semestre 2021, la banque affichait un PNB en hausse à 200 millions d’euros. Après avoir investi plus de 70 milliards de DH (7 milliards d’euros) entre 2009 et 2020 dans le cadre du Plan Maroc vert. Le groupe bancaire déploie également un fort soutien à la stratégie Génération Green 2020-2030.

Mohamed Ramsés Arroub, PDG de Wafa Assurance/ Assureurs de l’année

Dans la catégorie « Assureurs de l’année » le PDG de Wafa Assurance a inscrit le nom du Royaume en lettres d’or. Revenu aux commandes de Wafa Assurance en 2018 après l’avoir dirrigé de 2007 à 2014, Mohamed Ramsés Arroub a pour objectif de transformer le leader marocain en numero un continental. Déjà, en fin d’année 2020, Wafa Assurance a décroché son agrément sur le marché égyptien pour lancer le Wafa Life Insurance Egypt, portant à six le nombre des pays africains où le Groupe est présent et à dix ses filiales sur le continent. La filiale égyptienne qui a démarré ses activités en juillet 2021 servira de hub vers l’Afrique de l’Est et les pays anglophones.

Hicham Naciri, Allen & Overy / Avocats de l’année

Le droit marocain a aussi tiré son épingle du jeu avec l’avocat Hicham Naciri. Représentant du cabinet Allen & Overy à Casablanca, Hicham Naciri (Naciri & Associés) a notamment conseillé Saham lors de son rachat par Sanlam, dans ce qui constituait le plus grand deal du secteur de l’assurance africaine au titre de l’année 2018. Avocat spécialiste dans le conseil en droit des affaires, Hicham Naciri est titulaire d’un diplôme de juriste conseil d’entreprise, décroché en 1994 à Montpellier. Après un passage à l’équipe parisienne de Gide-Loyrette-Nouel, il rentre au Maroc en 2000 pour assister à la mue du cabinet familial.

Aziz Daki, Fondateur de 360, Afrique Médias de l’année

La presse marocaine s’est également glissée dans ce classement avec le fondateur du média 360. L’homme est à la tête du média marocain le plus présent dans le reste de l’Afrique, avec un réseau de correspondants allant de Bamako à N’Djamena.

 

Hervée Mona

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here