FLOQUET MONOPOLE : UNE ASCENSION FULGURANTE !

5023

Située dans la zone industrielle de Sidi Brahim, à Fès, le groupe Floquet Monopole (FM) a démarré son activité en 1982 en misant 35 millions de dirhams dans son usine qui s’appelait à l’époque «Fonderie du Nord». L’entreprise, fondée par Mohammed Laraqui,  fabriquait au début des pistons sous licence «Floquet Monopole». Une marque qui appartenait à une multinationale américaine appelée «Dana». Cette dernière était leader des équipementiers mondiaux et alimentait les chaînes de montage de plusieurs constructeurs automobiles dans le monde. Ses filières françaises fabriquaient des pièces maîtresses pour moteurs (pistons, chemises, segmentations, soupapes, etc). Actuellement, la firme produit des pièces de première monte, grâce à une technologie de pointe. FM emploie plus de 250 ouvriers (des ingénieurs, des agents de maîtrise, des opérateurs qualifiés… avec un plan de formation). Equipée de la technologie allemande, l’entreprise est dotée de plusieurs chaînes robotisées. A partir de 2016, le groupe a investi quelque 150 millions de dirhams. Aujourd’hui, les travaux d’extension de l’usine de Sidi Brahim sont en cours et une autre unité est à prévoir d’ici peu. Floquet Monopole a livré 1.608.000 pièces de première monte pour les 402.000 voitures sorties en 2018 des usines de Renault Maroc.

Par ailleurs, le groupe a réalisé plusieurs projets avec de grands constructeurs de l’automobile. En 1999, il a signé son premier contrat en OEM avec PSA Peugeot Citroën.

Et en 2003, il a paraphé un contrat très important avec PSA de fourniture de chemises de moteur dans le cadre de l’externalisation d’une usine de Sochaux, ici, à Fès, qui s’est poursuivi, en 2005, par la fabrication d’autres modèles de chemises, que nous livrions directement à La Française de Mécanique, à Lille, pour alimenter les chaînes de montage.

Renault, un atout considérable

L’arrivée de Renault, en 2015, a pérennisé la société. Selon le DG Mohammed Laraqui, cela représentait un exploit et aussi une fierté, d’avoir pu entrer dans le panel des fournisseurs de Renault, car cela révélait la capacité du groupe à produire pour un constructeur mondial. Avec Renault, le groupe réussit à signer un contrat qui stipulait la livraison également des pièces de châssis, et notamment des disques de frein. Il a créé trois lignes de production dédiées pour le groupe Renault, afin d’alimenter leurs chaînes de montage de l’usine de Tanger et de Renault Somaca. Il est devenu ainsi leur fournisseur unique pour les quatre modèles fabriqués au Maroc. Il est aussi leur seul fournisseur en mécanique de précision et a même substitué leur propre production de l’usine en France, en pièces de sécurité de premier niveau. Rappelons que depuis 2017, le groupe a été nominé pour la concession du groupe Renault Maroc dans la ville de Fès. Cette concession compte aujourd’hui 2 sites sur la ville de Fès, avec pour objectif la vente de 3000 véhicules de la marque Dacia et Renault

La formation, un levier de croissance…

Conscients, depuis longtemps, des besoins en termes de formation supérieure pour satisfaire ses différents métiers, Floquet Métropole, en partenariat avec un groupe français d’équipements international, dans le domaine des systèmes embarqués, a créé en 2013, l’Ecole supérieure d’ingénieurs automobiles et aéronautiques, une école en Bac + 5 spécialisée en mécatronique. Objectif, répondre aux besoins des entreprises industrielles opérant dans le secteur de l’automobile et l’aéronautique en matière de formation, et de recherche & développement.  La première promotion de l’ESI2A est sortie en 2016, 100 % des titulaires du diplôme de mécatronique ont obtenu un emploi, pour la plupart au Maroc, et 10% d’entre eux ont décroché leur emploi en France. Son approche a été couronnée par plusieurs trophées. Le groupe a en effet obtenu trois années consécutives le Trophée de l’exportation.

Il également décroché le Prix national de la technologie en 2004 et le 1er prix de qualité en 2010, ce dernier est reconnu par le ministère de l’Industrie. Avec Groupe Renault en 2019, FM a réussit à obtenir le Trophée d’excellence Région AMI et le Trophée premier prix satisfaction client & qualité au niveau monde. En termes d’assurance qualité, de nombreux projets technologiques ont été réalisés en produisant des pièces de sécurités, réglementaires et fonctionnelles, tout en proposant une qualité irréprochable, au vu des exigences des OEM.

Ce qui lui a valu la certification ISO 9001 (acquis depuis 1997) version 2015 et la certification IATF 16949 version 2016- Migration vers l’IATF (obtenu en septembre 2018).

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here