Gzenaya : environ 650 MDH pour un vaste programme de réhabilitation

0
896

Pour ses différents projets de réhabilitation et de développement, la commune de Gzenaya, située en périphérie de Tanger va coûter environ 650 millions de dirhams à l’Etat.

Environ 650 millions de dirhams (MDH), c’est la somme dont l’Etat Marocain va devoir s’acquitter pour la réalisation des projets du programme intégré de réhabilitation et de développement de Gzenaya.

Approuvé par le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima lors de sa session ordinaire du mois de juillet, la mise en œuvre de ce programme est assurée par le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville (50 MDH), le département de la Jeunesse et des sports (30 MDH), le département de la Culture (15 MDH) et le Conseil de la région (52,4 MDH) dans le cadre d’un partenariat entre les différentes entités.

La réalisation des projets de ce programme connait également la participation de l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (5 MDH), l’Académie régionale d’éducation et de formation (47,4 MDH), le Conseil communal de Gzenaya (360 MDH), et les autorités déléguées pour la gestion des secteurs de l’eau, l’électricité et de l’assainissement liquide (90,2 MDH). C’est donc le total de toutes ces participations qui permettront d’atteindre l’enveloppe budgétaire nécessaire d’environ 650MDH.

Les projets prévus dans ce programme sont dans un premier temps, la construction et l’entretien de routes, de trottoirs et de tunnels souterrains, le renforcement et l’extension des réseaux d’eau, d’électricité et d’assainissement liquide, et la création et la réhabilitation d’espaces verts. La mise en place d’installations économiques et sociales de proximité, et des équipements sportifs et culturels, ainsi que l’aménagement de stations de bus et de taxis, et la réhabilitation des espaces forestiers, s’ajouteront à la liste.

Ce programme, faut-il le souligner, vise à renforcer la cohésion, l’équité et l’intégrité territoriale, jeter les bases d’un développement économique équilibré et équitable, inclure la commune dans la stratégie de développement durable, adopter un cadre territorial pour une vie prospère et attractive, promouvoir le modèle de développement territorial, et à assurer l’intégration et la coordination des efforts déployés par tous les acteurs locaux, en plus de la mobilisation des investissements publics et leur attraction dans le territoire de la commune.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here