IDE : Le secteur industriel premier bénéficiaire en 2019 avec 11,1 MMDH

0
408
Production industrie

Le secteur industriel est le premier bénéficiaire des recettes générées par les Investissements directs étrangers (IDE) en 2019, avec un montant de 11,1 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 27,2% par rapport à l’année précédente, selon des données de l’Office des Changes.

Le secteur industriel représente 26,5% des IDE, suivi du secteur de l’immobilier avec 24,5% (7,2 MMDH) et les activités financières et d’assurance avec un taux de 13% (3,3 milliards de dirhams), indique le ministère de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique dans une note qui analyse les chiffres de l’Office des changes relatifs aux IDE en 2019.

Près de la moitié des IDE dans le secteur industriel, soit 47,5%, estimée à 5,3 milliards de dirhams, est accaparée par le secteur de l’automobile où les IDE ont progressé de 32,5%, ajoute la note, faisant observer que l’agro-alimentaire et l’industrie pharmaceutique ont également profité des IDE du secteur industriel avec des montants respectifs de 1,8 MMDH (+131%), et de 1,4 MMDH (+39%).

L’industrie chimique a attiré 3,4% des IDE du secteur industriel, ce qui représente des recettes d’environ 372,3 millions de dirhams, alors que les industries spécialisées dans la fabrication d’équipements électriques ont, quant à elles, totalisé 263,2 millions de dirhams d’IDE.

La dynamique enregistrée par les IDE dans le secteur de l’industrie au Maroc ne se limite pas à l’année 2019, fait savoir la note, ajoutant qu’elle marque la poursuite d’une courbe ascendante sur les cinq dernières années.

Au titre de la période 2015-2019, les IDE industriels ont progressé en moyenne annuelle de 6,3%, tirée essentiellement par l’automobile, dont les recettes (des IDE) ont doublé, avec un taux de croissance moyen de 22% (durant cette période), passant de 2,4 MMDH en 2015 à 5,3 milliards de dirhams en 2019.

Les recettes des IDE du secteur industriel se caractérisent par leur régularité sur toute la période concernée et enregistrent une moyenne annuelle de 9 milliards de dirhams entre 2015 et 2019, conclut la note.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here