Industrie- La Convention de Valorisation de l’Agropole du Loukkos, actée

1286

L’Agropole du Loukkos, s’inscrit en droite ligne des 7 agropoles, prévues par le Plan Generation Green et devant être réalisées par MedZ. La cérémonie de signature de la Convention de Valorisation de cette plateforme a eu lieu, mardi 22 mars 2022, au siège de la Wilaya de Tanger, par les différentes parties prenantes.

 

L’implantation des agropoles se poursuit. Dernière en date, celle du Loukkos, dont la Convention de Valorisation a été signée aujourd’hui mardi 22 mars 2022 à Tanger. Toutes les parties impliquées dans ce vaste projet, à savoir le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Economie et des Finances, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, le ministère de l’Industrie et du commerce, le ministère de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, le ministère de l’Equipement et de l’eau, la wilaya de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la province de Larache, la commune rurale de Zouada, MEDZ, filiale de CDG Développement, et le Crédit Agricole du Maroc (CAM) ont honoré de leur présence la cérémonie.

L’Agropole du Loukkos est un projet structurant, prévu sur une superficie de 102 ha, dont la 1ère tranche est prévue sur 50 ha. Située dans la commune rurale de Zouada, au cœur de la province de Larache, l’Agropole va nécessiter une enveloppe globale de 457 MDH, et devrait, à terme, générer un investissement induit de 3,5 milliards de DH, mais aussi permettre la création de près de 7 500 emplois dans la région.

Nous apprenons que pour les besoins du portage de ce projet, une société, dénommée « Agropole du Loukkous », est en cours de création, dont le tour de table est constitué par le Conseil régional de Tanger-Tétouan- Al Hoceima, de MEDZ et du Crédit Agricole du Maroc.

La consolidation d’une industrie innovante

A terme, l’Agropole du Loukkos assurera l’intégration de la chaîne de valeur agro-industrielle, en garantissant une infrastructure dotée de tous les prérequis de la compétitivité. Elle vient consolider le partenariat stratégique entre MEDZ et l’ensemble des acteurs du projet et renforcer son ancrage régional, nous précise-ton.

Pour mémoire, MEDZ a déjà mis en place 3 agropoles. Il s’agit d’Agropolis à Meknès, de l’Agropole de Berkane et cellle du Souss Massa. Justement du côté de MedZ il est défendu qu’aujourd’hui, le bilan est encourageant, avec l’installation de groupes industriels de renom et le développement de projets industriels innovants à forte valeur ajoutée.

Eu égard à son expertise et à son savoir-faire dans le secteur des infrastructures industrielles, MEDZ assurera la Maîtrise d’Ouvrage Déléguée (MOD) de l’aménagement, la promotion, la commercialisation et la gestion du projet. Celui-ci vise notamment à valoriser les principales filières agricoles de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, transformer, commercialiser et distribuer les denrées alimentaires aux niveaux régional, national et international et développer l’investissement dans les industries agro-alimentaires et manufacturières et les services.

Un complexe agroindustriel à forte valeur ajoutée

L’Agropole du Loukkos bénéficie d’un programme constitué de plusieurs composantes. L’Agroparc sera dédié aux activités industrielles, aux industries connexes, au transport & stockage, ainsi qu’aux showrooms, tandis que le Qualipole abritant les laboratoires de l’ONSSA, de l’INRA et de Morocco Fodex. Quant à l’Agrotech, elle sera composée d’une pépinière d’entreprises, d’Instituts de formation et d’un centre d’innovation.

Enfin, il y est prévu un pôle de service comprenant les utilities, les services d’exploitation, aux entreprises et aux personnes.

Jouissant d’une position stratégique, à 10 minutes de l’axe Casablanca-Tanger, le site a plusieurs autres atouts majeurs, dont son emplacement dans une zone à fortes potentialités agricoles, comprenant 722 500 ha de terrains agricoles irrigués, classée 5ème région contributrice au PIB agricole et dotée d’un important bassin d’emplois et d’une main d’œuvre qualifiée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here