La Banque mondiale met un terme définitif au Doing Business

0
572

Après des soupçons d’irrégularités sur les précédentes éditions, la banque mondiale vient de mettre un terme définitif au rapport Doing Business, suite à une enquête entamée depuis 2020.

La Banque Mondiale, institution financière internationale a annoncé ce 16 septembre, qu’elle ne publiera plus de rapport Doing Business, dans un communiqué.

L’institution financière précise avoir pris cette décision à la suite de la publication des conclusions d’une enquête diligentée sur les irrégularités révélées dans les données des éditions 2018 et 2020 du rapport. Ces irrégularités avaient suscité un tollé mondial, vu le prestige et l’importance de ce classement pour les Etats souhaitant notamment attirer les investisseurs étrangers au sein de leurs économies.

« La confiance dans les travaux de recherche du Groupe de la Banque mondiale est d’une importance capitale. Ces travaux guident les actions des décideurs politiques, aident les pays à prendre des décisions mieux éclairées et permettent aux parties prenantes de mesurer les progrès économiques et sociaux avec plus de précision » a indiqué l’institution de Bretton Woods, avant d’ajouter qu’après examen « de toutes les informations disponibles à ce jour sur le rapport Doing Business, y compris les conclusions et audits antérieurs et le rapport rendu public aujourd’hui par la Banque au nom du conseil des administrateurs, la direction du Groupe de la Banque mondiale a pris la décision de mettre un terme à la publication du rapport Doing Business ».

Selon les premières conclusions de l’enquête, plusieurs membres de la Banque mondiale auraient subi des pressions pour manipuler les données utilisées dans ce rapport qui permet de mettre en lumière les efforts réalisés par les Etats pour améliorer le climat des affaires dans leurs pays. Ces pressions seraient essentiellement venues des puissances économiques, disposant du poids nécessaire pour faire pencher en leur faveur des rapports comme celui du Doing Business.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here