La COSUMAR confirme son engagement : Pour le développement de la filière sucrière marocaine

0
1991

En tant qu’acteur majeur de la filière sucrière marocaine, la COSUMAR joue un rôle important dans l’amont agricole sucrier. En effet, les indicateurs de filière sucrière marocaine continuent d’enregistrer des évolutions notables. La 13e édition du SIAM sera l’occasion de revenir sur ces principales réalisations.

Participation de COSUMAR à la 13e édition du SIAM
À travers sa participation à la 13e édition du Salon international de l’agriculture de Meknès (SIAM) du 24 au 29 avril 2018, le Groupe COSUMAR, agrégateur de la filière sucrière marocaine, confirme son engagement auprès des partenaires de son écosystème en organisant une série de conférences axées sur les grands projets pour une filière sucrière plus performante, compétitive et en ligne avec notre politique RSE. Ainsi, un espace conférence annexé au nouveau stand institutionnel a été spécialement aménagé pour accueillir ces moments de concertation et de partage stratégiques.
Les conférences relatives aux professionnels de la filière sucrière ont été réparties sur deux journées. Le mercredi 25 avril de 10h à 13h sur le thème « Actions sociales au profit des agriculteurs agrégés de la filière sucrière » et « Digitalisation de l’amont agricole de la filière sucrière ». Lors de cette journée, il sera procédé à la signature des conventions de mise en œuvre du projet de la retraite des agriculteurs entre FIMASUCRE et la CIMR. Le jeudi 26 avril de 10h à 12h30, sur le thème « R&D, levier de performance et de compétitivité de la filière sucrière » et «Mécanisation des plantes sucrières ».
COSUMAR organise également un show artistique sur le « sucre tiré et soufflé » animé par un chef pâtissier avec une dégustation de douceurs, le mercredi 25 avril de 14h30 à 16h30. Ce show aura lieu dans le stand de COSUMAR P67. Aussi, des espaces ludiques, des expositions culturelles autour de la marque nationale « Enmer » et des souvenirs inédits ancrés dans la mémoire et les traditions marocaines seront proposés aux visiteurs.

Engagement de COSUMAR dans l’amont agricole sucrier
L’engagement de COSUMAR dans l’amont agricole repose sur l’ambition d’améliorer durablement l’attractivité économique et la performance des cultures sucrières. Le Groupe ambitionne également d’accroitre de façon durable le revenu des agriculteurs qui a enregistré les dernières années une évolution moyenne de 10% par an. La stratégie adoptée par COSUMAR est portée par le projet d’entreprise Leader@25. Elle s’articule principalement sur l’amélioration des performances de l’amont agricole par le biais du renforcement de la R&D, la généralisation de la mécanisation, notamment de la récolte, la sélection variétale et la mise en place d’un nouveau Système d’information en mesure de porter les processus du métier. La digitalisation de la relation avec les agriculteurs ainsi que l’utilisation des dernières technologies numériques de suivi des cultures depuis les semis jusqu’à la récolte sont également en cours de développement, sur des sites pilotes en vue de leur généralisation à l’ensemble des cinq périmètres concernés par les cultures sucrières. L’ensemble de ces actions devrait permettre d’atteindre, de façon pérenne, plus de 12 tonnes de sucre à l’hectare et un taux de couverture de plus de 56% à l’horizon 2020.

Par ailleurs et forts de notre position d’agrégateur de référence et reconnu par la FAO, nous capitalisons sur notre expérience pour un développement vertical visant l’ancrage de notre ambition de progrès permanent et responsable vers l’excellence, dans le cadre de partenariats gagnant-gagnant pour l’ensemble de l’écosystème de la chaine de valeur de la filière sucrière. De même, nous œuvrons pour le développement horizontal des synergies entre grands agrégateurs des différentes filières conduisant à un schéma de multi-agrégation permettant d’assurer une prise en charge totale et intégrée des agriculteurs pour différentes cultures. Nous agissons également pour une meilleure intégration entre l’amont de la filière sucrière et son aval représenté par l’industrie de première transformation et l’industrie de deuxième transformation pour un développement accéléré de l’écosystème et une meilleure compétitivité à l’échelle nationale et internationale de l’industrie agro-alimentaire marocaine.

Evolution des indicateurs de performance de la filière sucrière marocaine
Dans le cadre du Contrat Programme mis en place par le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et La Fédération interprofessionnelle marocaine du sucre « FIMASUCRE » sur les périodes 2008-2013 et 2013-2020, nous avons pour objectif la mise à niveau et le développement de la filière sucrière marocaine. Dans ce contexte, plusieurs actions ont été mises en place pour atteindre ces objectifs à savoir : l’accroissement des performances agricoles et industrielles, la promotion des projets d’agrégation, le renforcement de la R&D, ainsi que le renforcement de la concertation et de la coordination entre les parties prenantes dans le cadre de l’agrégation.
Ainsi, les principaux indicateurs de la filière ont connu une évolution. Le taux d’utilisation de la semence monogerme est passé de 4% en 2008 à 100% en 2017 dans les zones irriguées, le semis mécanique de la betterave à sucre a atteint 100% en 2017 contre 55% en 2008 et la mécanisation des opérations du traitement mécanique a enregistré une importante progression de 32% en 2008 à 73% en 2017. S’agissant de la mécanisation du binage, elle est passée de 32% en 2008 à 71% en 2017 et la mécanisation de la récolte de la betterave à sucre est passée de 4% en 2008 à 50% en 2017. Quant à la canne à sucre, la récolte mécanique a atteint 47% en 2017.

En conséquence, l’ensemble de ces actions a permis d’enregistrer des performances importantes. Le rendement du sucre de la betterave à sucre a connu une nette amélioration passant de 7,5 t/ha en 2008 à 12 t/ha en 2016, avec plus de 14 t/ha à Doukkala en 2016. Le taux de couverture des besoins nationaux en sucre a enregistré 50% en 2016 avec l’objectif d’atteindre 56% à l’horizon 2020.
L’évolution de ces indicateurs a directement impacté les principaux résultats de la COSUMAR. Des performances globales ont été enregistrées durant cette période soutenues par un large plan d’investissement dépassant les 7,5 milliards de DH. Aujourd’hui, la filière sucrière dispose d’une capacité globale de traitement des plantes sucrières de 5 millions de tonnes par an et la capacité annuelle de production de sucre blanc s’élève aujourd’hui à 1,65 million de tonnes. En 2017, COSUMAR affiche des indicateurs financiers satisfaisants. Le chiffre d’affaires atteint 8.332 MDH et enregistre une croissance de 5,9% grâce aux bonnes performances industrielles et commerciales. Ces résultats sont les fruits des efforts fournis par le Groupe en matière d’optimisation des processus de l’ensemble de la chaîne de valeurs qui a permis une amélioration globale des rendements d’extraction et de raffinage. Les ventes de sucre blanc sur le marché national ont atteint 1.215 KT en croissance de 1.7% par rapport à 2016. Les coûts énergétiques ont également été optimisés, et ce, grâce à une meilleure gestion de l’utilisation de la consommation d’énergie et à l’adoption de nouvelles technologies. Ces investissements ont également favorisé l’introduction des dernières technologies permettant de produire du sucre de qualité dans le respect de l’environnement. Les actions d’économie d’énergie et d’eau industrielle ont ainsi permis de réduire l’empreinte carbone de la filière de 44% en 10 ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here