La Guinée équatoriale se dote de la 1ère usine de stockage et de regazéification de GNL d’Afrique subsaharienne

0
437
Usine regazéification de GNL

GAZ NATUREL – La Guinée équatoriale a franchi une nouvelle étape aujourd’hui pour devenir une plaque tournante du gaz en Afrique en inaugurant la première usine de stockage et de regazéification de GNL à être construite sur la côte ouest africaine.

Le ministère équato-guinéen de l’Energie vient d’annoncer son intention de doter le pays d’une usine de stockage et de regazéification de gaz naturel liquéfié, rapporte l’agence Ecofin. Cette usine, qui sera la première jamais construite en Afrique subsaharienne, viendra donner une nouvelle tournure aux efforts gouvernementaux de monétisation du potentiel gazier national.

Selon le ministère, le projet permettra le transport du GNL produit au sein du complexe gazier de Punta Europa, sur l’île de Bioko, vers le port d’Akonikien sur le continent. Le gaz sera ainsi stocké avant d’être injecté dans les moteurs de regazéification pour enfin être distribué aux centrales de production d’électricité, rapporte la même source.

Gabriel Mbaga Obiang Lima, ministre des Mines et des Hydrocarbures, a déclaré que le terminal était le premier de nombreux projets à venir dans le cadre de l’initiative « GNL pour l’Afrique » (LNG2AFRICA). « LNG2AFRICA a pour objectif clair de développer des projets de GNL à petite échelle pour fournir du gaz aux pays et régions disposant d’infrastructures limitées », a déclaré le ministre Obiang Lima. « À l’heure où ce sont les grands projets de GNL en Afrique qui font l’objet d’une intense couverture médiatique, rappelons-nous que les projets de moindre envergure répondant aux besoins des régions à déficit énergétique offrent la possibilité de monétiser notre gaz pour nos économies et de mobiliser nos entreprises locales autour d’infrastructures et projets clés pour notre région. »

Un marché intra-africain du GNL

Comme dans le cadre du programme LNG2Africa, la Guinée équatoriale compte distribuer l’électricité produite à ses voisins, une fois que la demande interne sera satisfaite. Le programme lancé, l’année dernière, vise à créer un marché intra-africain du GNL dans la région, qui couvrira toute la chaine de valeur.

La nouvelle usine est en construction sur le port d’Akonikien en Guinée équatoriale, par la société locale Elite Construcciones. Avec une capacité de stockage de 14 000 m3, une fois le gaz obtenu, il sera transporté vers les centres de production d’électricité à partir de 12 réservoirs cryogéniques. il s’agit là du premier terminal de ce genre à permettre la distribution de GNL sur le continent.

En plus de l’infrastructure de stockage et de regazéification, Elite installe également une station de chargement de camions et 12 km de conduites de gaz et de diesel.  Il faut dire que les réservoirs seront les plus grands construits en usine dans le monde avec une capacité de 1 228 m3.

La construction de l’installation sera exécutée par la société locale Elite Construcciones. Cela démontre l’engagement de la Guinée équatoriale pour une application optimale des règles sur le contenu local. Plusieurs entreprises étrangères font actuellement face à des difficultés pour n’avoir pas assez pris en compte cette règlementation.

Si aucune date n’a été annoncée pour la mise en exécution de ce projet, on peut dire que l’usine verra le jour après le démarrage des nouveaux projets gaziers lancés par le gouvernement et ses partenaires en offshore, prédit Ecofin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here