La RAM obtient la dissolution de l’association des pilotes

0
385

Le tribunal de première instance de Casablanca vient de rendre son verdict dans l’affaire opposant la compagnie aérienne nationale, Royal Air Maroc (RAM), et l’Association Marocaine des Pilotes de Ligne (AMPL). Un verdict en faveur de la RAM.

La dissolution ! Tel est la sentence qui  vient de frapper l’Association Marocaine des Pilotes de Ligne (AMPL), apprend-on de source judiciaire. Le délibéré a été rendu ce Mercredi 25 Novembre par le tribunal de première instance de Casablanca. Cette décision est une victoire pour la compagnie qui est le plaignant dans ce procès.

En effet la RAM avait saisi les tribunaux pour demander non seulement la nullité des concessions faites par les dirigeants à l’association des pilotes, mais également la dissolution de celle-ci. Car la compagnie accuse les pilotes d’avoir outrepassé les prérogatives associatives de leur structure. Jugeant l’appel à la grève de ses membres, d’activité à caractère syndical.

Au centre de ce litige, le licenciement de 65 pilotes de ligne. Une mesure adoptée par la compagnie aérienne dans le cadre de sa politique de relance. Laquelle politique a consisté au licenciement pour motifs économiques de 169 membres du personnel dont les pilotes en question.

Une décision que la direction a communiquée le 25 Août dernier mais qui a rencontré la désapprobation des pilotes. Car ces derniers, quoique soutenant le plan de relance de l’entreprise, voient d’un mauvais œil la mise sur le carreau de leurs collègues. Alors ont-ils proposé la réduction de leur masse salariale en contrepartie de la reprise de leurs pairs. Rencontrant le refus de la direction ils ont alors entrepris, dans le cadre de leur association, plusieurs mouvements de grève.

C’est donc en réaction à ces grèves répétées, perturbant énormément ses activités que la compagnie a saisi les juridictions début Septembre.

Ce verdict vient donc situer les deux parties en procès depuis le mois dernier. Toutefois on semble loin de la fin de cet épisode car l’association entend interjeter appel de ce verdict. Nous a  fait savoir un membre dirigeant de l’association qui a requis l’anonymat.

NGY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here