“La ZLECA, un pas décisif pour l’intégration économique africaine”, Mohcine Jazouli

0
424
Mohcine Jazouli

COMMERCE – La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) constitue un pas décisif sur la voie de l’intégration économique du continent, a indiqué, le 4 juillet 2019 à Niamey, Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la coopération africaine, en marge de sa participation à la 35e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA.

“L’entrée en vigueur de la ZLECA, à partir du Sommet extraordinaire de l’Union africaine à Niamey (dimanche) est un pas décisif pour l’intégration économique de tout le continent africain”. A l’horizon 2050, a-t-il soutenu, ce nouveau bloc continental devrait compter 2,5 milliards de consommateurs, soit la plus grande zone économique de la planète.

Selon le responsable marocain, la ZLECA permettra d’intensifier les flux et échanges commerciaux entre les différents pays du continent, “avec l’idée bien évidemment de protéger les économies des pays et de sauvegarder les accords bilatéraux déjà en vigueur”.

Concernant le Sommet extraordinaire de l’UA, devant entériner le lancement officiel de la ZLECA, Jazouli a évoqué un conclave africain “exceptionnel” au vu des avantages et retombées qu’offre cette zone de libre-échange au profit des populations et Etats du continent.

Sur un autre registre, le ministre délégué a souligné que cette session du Conseil exécutif, à l’instar des autres rassemblements africains, a offert l’occasion de rencontrer plusieurs hauts responsables de pays avec qui le Maroc entretient des relations de coopération: “c’est l’occasion de faire avancer les différents projets sur lesquels nous sommes engagés aux côtés des Etats africains”.

En plus de la ZLECA, plusieurs points sont à l’ordre du jour de la 35ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA qui se poursuit à huit clos. Il s’agit, entre autres, de l’examen du processus de réforme institutionnelle de l’UA, du projet de budget 2020 de l’UA outre la gestion du “Fonds pour la paix de l’UA”, entre autres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here