L’ANCIEN CHEF D’ÉTAT MALIEN ATT DÉCÈDE EN TURQUIE

0
262

Passé de la vie civile à la vie militaire avant d’accéder aux fonctions de Chef d’État, l’homme a été adulé par les foules avant d’être renversé par ses anciens frères d’arme … à la fin de son mandat. Cette nuit, il s’efface définitivement de la scène malienne

L’ancien Chef d’Etat malien, le Général Amadou Toumani Touré dit « ATT » est mort ce Mardi 10 Novembre à 02 heures du matin dans un hôpital d’Istanbul en Turquie. Il y avait été évacué pour raison sanitaire après avoir subit une opération du cœur à l’hôpital Luxembourg de Bamako. L’information a été rapportée  à l’AFP par son neveu Oumar Touré.

L’homme avait marqué la vie du Mali par un parcours atypique. Ce natif de Mopti, ville mythique du Mali, avait rejoint l’armée après une première carrière comme dans l’enseignement. Après avoir géré la transition militaire à la tête de l’Etat suite au coup d’Etat perpétré en Mars 91 il rend le pouvoir aux civils à la suite des élections législatives et présidentielles de 92. Ce qui lui valut une grande admiration de la part de la population et le surnom de « Soldat de la Démocratie ». Il sera élevé au grade de Général par Alphar Oumar Konaré, le Président élu, pour « les services rendus à la nation ».

Neuf ans plus tard, en septembre 2001, il quitte ses fonctions dans l’armée pour compétir à la course à la présidentielle comme indépendant. Soutenu par « Le Mouvement Citoyen », organisation de la société civile, il remporte le 12 Mai 2002 la magistrature suprême à 64,35% des voix contre 35,65 pour Soumaïla Cissé son adversaire. Puis il est réélu 29 Avril 2007, pour un second mandat après avoir battu Ibrahim Boubacar Kéita (IBK) dès le 1er tour par 71,20% des suffrages exprimés.

En Mars 2012, juste deux mois avant la fin de son mandat, il subit un putsch par les militaires qui lui reprochent sa gestion du conflit entre l’armée et la rébellion Touareg dans le nord du pays. Il s’exilera par la suite au Sénégal en Avril 2012, à la fin des pourparlers entrepris par la CEDEAO en vue de ramener l’ordre constitutionnel. Le 24 Décembre 2017, il rentre d’exil avec sa famille.

Décédé à l’âge de 72 ans, l’ex Général et Président était marié et père de 02 filles.

NGY

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here