Le laboratoire national d’Argonne conclut un contrat avec Atos

0
319

Afin d’accélérer ses efforts de recherche dans les domaines des sciences et de la technologie, le laboratoire national d’Argonne a signé un contrat avec Atos. Grâce à ce contrat, ce dernier lui fournira la dernière version de son “Atos Quantum Learning Machine”, simulateur quantique le plus performant au monde.

Pour rappel, le laboratoire d’Argonne, laboratoire national de recherches scientifiques créé par le Ministère de l’Énergie des États-Unis, concentre ses efforts de recherche sur le calcul, la modélisation et la simulation. Les supercalculateurs d’Argonne offrent également une puissance de calcul qui permet de faire progresser des découvertes essentielles et la compréhension dans un large éventail de domaines, aidant ainsi à résoudre des problèmes de société parmi les plus complexes.

La Quantum Learning Machine de 35 qubits d’Atos accompagnera Argonne dans de multiples domaines de recherche et permettra aux scientifiques d’atteindre des niveaux d’analyse informatique jamais atteints jusqu’alors sur un simulateur quantique. Associant une machine ultra puissante et compacte à un langage de programmation universel, l’Atos Quantum Learning Machine permet aux chercheurs et aux ingénieurs de développer et d’expérimenter sur du logiciel quantique. Cette dernière simule les lois de la physique, qui sont au cœur même de l’informatique quantique, pour calculer l’exécution exacte d’un programme quantique avec une précision à deux chiffres. Il est donc très différent des processeurs quantiques existants, qui souffrent de bruit quantique, de décohérence quantique et d’une orientation très industrielle, ainsi que de goulots d’étranglement en termes de performances.

Argonne tire également partie de ses installations dans la banlieue de Chicago pour être à la pointe de la découverte et alimenter l’innovation dans un large éventail de capacités scientifiques fondamentales, allant de la physique des hautes énergies et la science des matériaux à la biologie et à la science informatique. Il est le dernier laboratoire national américain en date à déployer l’Atos Quantum Learning Machine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here