Le Maroc a tout ce qu’il faut pour être une destination de choix pour les investissements dans le tourisme

0
591

Le Maroc possède tous les atouts pour être une destination de choix pour les investissements dans le secteur touristique, a souligné lundi à Marrakech, la ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, Mme Nadia Fettah Alaoui.

«Nous croyons fermement que le Maroc a tout ce qu’il faut pour être une destination de choix pour les investissements dans le tourisme, et restons convaincus que les réalisations seront au rendez-vous de nos espérances», a ajouté la ministre qui s’exprimait à l’occasion de la cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente entre le Groupe Club Med, le ministère du Tourisme, l’Office national marocain du Tourisme (ONMT), la Société marocaine d’Ingénierie touristique (SMIT), permettant à l’opérateur touristique français de développer de nouveaux projets au Maroc.

«Parions donc que le partenariat que nous nous apprêtons à entériner aujourd’hui permettra de réaliser l’étendue de ce potentiel dans les prochaines années», a-t-elle dit, exprimant sa joie de prendre part à cette cérémonie qui vient acter des investissements touristiques d’envergure qui «confirment la confiance des investisseurs et l’attractivité durable de la destination Maroc».

Cette occasion permet d’ancrer un peu plus la relation historique liant le groupe Club Med et le Maroc, une relation qui a débuté au début des années 1960 avec l’ouverture de son premier lieu de vacances dans le nord du Royaume, l’un de ses premiers investissements hors d’Europe, s’est-elle félicitée, tout en soulignant que cette «relation mutuellement bénéfique, et qui se poursuit encore jusqu’à aujourd’hui, se doit d’être raffermie et renforcée».

Le Maroc reste la première destination hors Europe où s’est implanté un Club Med «en dur» ouvert toute l’année, permettant ainsi au Club d’entamer son entrée dans l’ère de la multinationale et des investissements de grande envergure, a-t-elle rappelé, notant «qu’au-delà de cet historique riche et fourni que l’on se doit de rappeler, c’est aussi et surtout vers le futur que nos regards sont aujourd’hui tournés afin de faire fructifier davantage ce long partenariat qui est le nôtre».

Même son de cloche chez Abdellatif Zaghnoun, directeur général de la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), qui s’est félicité de «la profondeur» et de «la force» des liens qui unissent le Club Med et le Maroc, et ce, depuis plus de 60 ans, un «partenariat qui a contribué fortement à l’émergence de plusieurs pôles touristiques dans différentes régions du Royaume».

«Ce nouveau partenariat porte sur un investissement de 270 millions de dirhams, destiné à la rénovation et à l’extension du Club Med de la Palmeraie (Marrakech) et à la rénovation du Club Med Yassmina (Tétouan), ce qui va permettre de pallier la problématique de la saisonnalité de ce Club basé au nord du Royaume», a expliqué M. Zaghnoun.

A travers cet investissement, le groupe CDG se positionne en première ligne en tant qu’acteur clé dans la relance économique à l’échelle nationale conformément aux Hautes Instructions et Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, mais également en tant qu’acteur d’accompagnement et de soutien des politiques sectorielles, notamment dans le domaine du tourisme, a-t-il affirmé, se disant convaincu que cet investissement aura un impact économique et social important.

De son côté, le PDG du Groupe Club Med, Henri Giscard- D’Estaing, a indiqué que l’opérateur touristique français, qui a noué un partenariat solide avec le Maroc, n’a cessé d’accompagner le Royaume dans son «remarquable» développement touristique.

«En procédant à la réouverture du Club Med de la Palmeraie, nous avons voulu montrer notre détermination de relancer le tourisme familial de qualité dans cette merveilleuse ville et d’apporter notre soutien à la communauté de Marrakech, notamment tous ceux et celles qui travaillent dans le domaine du tourisme, qui souffre aujourd’hui», a relevé M. Giscard- D’Estaing.

«Mais c’est également investir pour l’avenir» en actant de nouveaux projets de développement, notamment l’implantation d’un nouveau Club Med à Essaouira-Mogador dans une «destination remarquable par son histoire, sa culture, sa créativité reconnue par l’UNESCO et les plus grandes institutions internationales», a-t-il ajouté.

«Le Groupe Club Med va créer une nouvelle destination familiale de qualité au service de développement international du Maroc, d’autant que la combinaison d’Essaouira et de Marrakech permettra d’accueillir une clientèle très lointaine, notamment la clientèle chinoise», a expliqué le PDG du groupe touristique français.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here