L’engagement de la Chine dynamise l’industrialisation en Afrique

0
577
Arancha Gonzalez directrice exécutive d'ITC

BELT AND ROAD – “La Chine a consacré une grande part de son attention à l’industrialisation du continent africain”, a indiqué Arancha Gonzalez, directrice exécutive du Centre du commerce international (ITC) en marge de la célébration de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique, le 20 novembre 2019 au siège de la Commission de l’Union africaine à Addis-Abeba.

S’adressant à l’agence Xinhua, Arancha Gonzalez a souligné l’engagement et l’intérêt grandissant de la Chine à l’égard des secteurs au potentiel existant ou émergent de l’Afrique pour l’industrialisation du continent.

“Elle (la Chine) s’est particulièrement concentrée sur la production industrielle”, a déclaré Gonzalez, soulignant que d’autres domaines au potentiel émergent dans le secteur industriel bénéficient de l’engagement chinois en Afrique et attirent les entreprises chinoises.

“Tout d’abord, je pense qu’il existe aujourd’hui des opportunités intéressantes dans deux autres secteurs. L’un de ces secteurs est l’agro-alimentaire, ce qui consiste à aider l’Afrique à transformer un grand nombre de matières premières et de produits agricoles que le continent produit en produits transformés”.

“Le second secteur, qui est encore sous-exploité selon moi, est une belle opportunité dans l’économie de services”, a poursuivi Gonzalez, ajoutant que les investissements dans les domaines de la santé, l’éducation, la logistique et la connectivité numérique rendront également l’économie africaine plus compétitive.

“J’ai participé plus tôt cette année au Forum de la “Belt and Road” pour la coopération internationale, et plus récemment à l’Exposition internationale des importations de la Chine, à Shanghai. A ces deux occasions, j’ai pu constater l’intérêt des pays africains à établir le contact avec les investisseurs chinois, ainsi que le désir des investisseurs chinois de s’implanter en Afrique”, a-t-elle soutenu.

Pour sa part, Berhutesfa Costantinos, conseiller économique de l’Union africaine (UA) et de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), a rappelé que les parcs industriels dont la construction a été confiée aux entreprises chinoises en Ethiopie et dans d’autres pays d’Afrique “apporteront des opportunités d’emploi et des revenus aux pays”.

“Ces parcs industriels sont des éléments essentiels de l’infrastructure soutenant la transformation structurelle en Ethiopie et capables d’attirer des investisseurs internationaux”, a indiqué Costantinos à Xinhua.

En plus de l’Ethiopie, des zones de libre-échange et des parcs industriels construits par la Chine sont également apparus dans plusieurs autres pays africains tels que Djibouti, le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud, attirant ainsi des investissements dans les installations industrielles.

A noter que la Journée de l’industrialisation de l’Afrique a été célébrée dans le cadre de la Semaine pour l’industrialisation de l’Afrique de la Commission de l’UA (AIW-2019), qui se déroule du 18 au 22 novembre.

L’AIW-2019 a également mis l’accent sur le rôle crucial des parcs industriels et des zones économiques spéciales (ZES) dans le développement de l’industrialisation africaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here